Monopoly Zelda – édition collector

0

Les grandes licences de jeux vidéo, comme toutes autres grandes licences d’ailleurs, attirent la convoitise des grosses boites sévissant dans le domaine du merchandising. Aujourd’hui, on va s’intéresser à Hasbro et à l’achat de la licence Zelda pour une nouvelle association des plus épiques avec l’indécrottable jeu de Monopoly. Ouais, ok, je suis passée en mode pigeon, parce que franchement, le Monopoly n’est pas réputé pour être le plus génial des jeux de société, mais il garde une puissante aura au lancement des invitations à tes potes, « soirée Monopoly ? » ne rime pas forcément avec super soirée jeu mais plutôt avec soirée rigolade.

naissance du monopoly

C’est l’américain Charles Darrow qui inventa le jeu de Monopoly en 1929 dans le but de se divertir lui et ses amis en pleine période de crise économique et sociale faisant rage à l’époque aux Etats-Unis (tout en s’inspirant d’un autre jeu The Landlord’s Game, crée quelques années plus tôt par Elisabeth Magie). Par le bouche-à-oreille, il parvient à faire connaître son jeu et à le vendre quelques dollars. Il fabriquait les maisons et hôtels avec de petits bouts de bois récupérés dans la nature, le plateau avec un morceau de toile cirée et les cartes étaient rédigées à la main. Très vite, Charles Darrow fit appel à un imprimeur pour lui faciliter la tâche. Il proposa son jeu à la société Parker Brothers, qui refusa dans un premier temps d’acheter les droits du Monopoly pour produire le jeu, avant de se raviser en 1935.

Le succès fut mondial, avec de nombreuses éditions nationales ou à licences, comme le Monopoly Sonic.

le plateau Monopoly Zelda

Le plateau de ce Monopoly Zelda est constitué d’une partie centrale où l’on retrouve une immense illustration de Link, période Ocarina of Time. Sur les bords du plateau, on retrouve des noms évocateurs : Village Minish, Désert Gerudo, Royaume du Crépuscule, Bourg-Clocher, Volcan d’Ordinn, Célesbourg, Château d’Hyrule, Temple du Temps,…, bref, des noms rappelant de nombreux épisodes différentes de la saga épique de Nintendo.

img_0877

Et surtout, on paye en rubis, super, y’a pas une petite prairie à dépecer dans le coin ? pfiou pfiou ^^.

 

les pions et maisons/hôtels Monopoly Zelda

Il y a 6 pions au choix dans cette édition du Monopoly Zelda. On retrouve bien entendu la triforce, l’arc, le grappin, le bouclier (mon préféré), l’ocarina et le boomerang. Ces pions sont en métal et sont solides (contrairement à ceux plus fins de l’édition Sonic). Le choix de ces objets est plutôt pertinent bien que j’aurais préféré les personnages emblématiques de la série : Link, Zelda, Darunia, Impa, Ganon, Majora…

Mode pinaillage ON – Petite remarque pour l’arc : il aurait été sans doute plus fragile mais j’aurais apprécié un réel détourage de la ficelle. – Mode pinaillage OFF

img_0880

Dans la notice du jeu Monopoly Zelda, on nous parle de bourgeons Mojo et d’arbres Mojo, mais ils sont symbolisés par des maisons traditionnelles du Monopoly. Un peu dommage tout ça !

sans-titre

les cartes et billets Monopoly Zelda

Les cartes chance et caisse de communauté cèdent leur place aux coffres à trésors et aux potions, seules les cases prisons sont soumises au respect d’un design particulier à tous les jeux de Monopoly. Encore une fois, c’est dommage, ça aurait été sympa d’avoir la prison du Château du Crépuscule par exemple, mais il y a des standards du Monopoly qui ne peuvent être changé, c’est comme ça.

Les billets sont très austères, finalement j’aurais attendu un peu plus de recherche, à contrario, les cartes, que ce soit les titre de propriété ou les autres cartes sont plutôt soignées, avec des couleurs restant proches des tons marrons façon parchemin. Les titres de propriété reprennent les visuels des jeux.

billets-monopoly-zelda

Exemples de cartes potion : Cassez quelques pots. Recevez 150 diamantsPour tenter de sauver la princesse, rendez-vous sur la case transport la plus proche. Si elle n’appartient à personne, vous pouvez l’acheter auprès de la Banque. Si elle appartient déjà à un autre joueur, vous devez lui payer deux fois le loyer demandé Entrainement à l’école des chevaliers. Versez 25 rubis pour chaque bourgeon Mojo et 100 rubis pour chaque arbre Mojo que vous possédezAffrontez le fantôme de Ganon. Avancez jusqu’à la case forteresse maudite. Si vous passez par la case départ, recevez 200 diamantsVous vous transformez en Mojo. Versez 50 rubis à chaque joueurUtilisez une fée dans une bouteille. Vous êtes libéré de prison.

potions-coffres-monopoly-zelda

On peut pimenter un peu la partie en distribuant une carte bonus (un accessoire en sorte) en début de partie, qui sera utilisable une seule fois car bien bourrine.

carte-objet-monopoly-zelda

les cartes bonus

Ce qui est appréciable pour cette version Monoploy Zelda, c’est que le jeu a été entièrement traduit en français, ce qui n’avait pas été le cas pour d’autres versions comme celle de Sonic.

différences entre la version normale et la version collector

Il y a principalement 2 différences : un petit cadeau bonus et une règle du jeu rapide en plus dans la version collector du Monopoly Zelda (boite carrée) par rapport à la version normale (boite rectangle).

La règle de jeu rapide s’effectue avec le dé spécial partie rapide (le dé rouge). Malheureusement, il est possible que vous n’ayez pas ce dé rouge dans votre boite collector car il a été oublié lors de l’empaquetage en usine. Il fallait donc soit le réclamer dans son magasin Micromania là où vous aviez acheté votre exemplaire, soit vous le receviez directement chez vous si vous l’aviez commandé par le net. Pour ma part, ayant reçu ce Monopoly en cadeau de Noël, avec un achat dans un autre Micromania que celui que je fréquente habituellement, ça a été la croix et la bannière pour récupérer ce dé maudit. Mais finalement, j’ai pu le récupéré et c’est le principal. Je n’ai pas eu l’occasion de tester la partie rapide pour le moment.

img_0881

La version collector de ce Monopoly Zelda comprenait également une enveloppe rappelant un coffre au trésor contenant une carte d’Hyrule. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les écritures (comme sur les billets de banque d’ailleurs) ne sont pas hyliennes mais c’est de l’anglais écrit avec une police fantasy.

La version collector du jeu ne se trouvait à sa sortie qu’en exclusivité dans les magasins Micromania au tarif de 39,99€. Aujourd’hui, on peut encore commander la version collector sur le site Micromania au tarif de base. La version normale se trouve quant à elle pour une trentaine d’€ sur différents site ou dans certains magasins rayon jeux de société. S’il vous manque un cadeau pour un fan de Zelda, ça peut être un bon compromis (si bien sûr vous aimez le Monopoly, car votre ami jouera avec vous bien entendu)…

 

Enregistrer

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Lâche un com' ou une insulte