Le Full Set SNES : by Prupru !

15

 

Bonjour Prupru ! Et merci d’avoir répondu à Gangeekstyle !

 

Peux-tu te présenter ?

Salut, Humm… par où commencer… Moi, c’est Cédric, mais on me connaît plus sous le pseudo de Prupru sur divers forums. Originaire de Haute-Normandie, j’ai posé mes baskets en Alsace depuis maintenant plus d’une dizaine d’années et du haut de mes 33 ans, il est vrai, je m’y suis plu. Jeux vidéo mis de côté, je suis un passionné de dessin, bande dessinée, mangas, ciné, films, etc… Un vrai geek en somme.^^

 

Depuis quand as-tu commencé à collectionner les jeux vidéo ?

Alors avant de parler de collection, j’aimerais vous parler de mon parcours vidéo-ludique. Il faut savoir que les jeux vidéo et moi, c’est comme une véritable histoire d’amour. Mes débuts, un jeu : Alex Kidd in Miracle World sur Master System. Je devais avoir à tout casser 7/8 ans et ça a vraiment été un déclic, à tel point que j’y joue encore à l’heure actuelle, c’est dire. Une variété de gameplay sans pareil qui donnait à l’époque un côté un peu pantouflard à Super Mario Bros.

Plus tard, j’ai alterné un peu les tendances en passant à la Super Nintendo, puis la Saturn, la Nintendo 64, etc… Jusque là, point de collection, juste du jeu. La collection a réellement commencé, il y a une dizaine d’années environ (période Nintendo Gamecube) et les débuts des marchés aux puces. Cela m’a permis de découvrir ou redécouvrir des consoles comme la NES et bien sûr cette bonne vieille Super Nintendo, que j’avais du vendre à l’époque. Niveau collection, au début, on est un peu foufou ; on prend un peu tout ce qui vient : du loose, du complet, consoles portables, de salon, et ça sur un peu tous les supports (Sega, Sony, Atari et bien sûr du Nintendo). Les années passent, on s’assagit et on se focalise sur ce qui nous correspond le plus, ce qui nous ressemble. Dans mon cas, ce fut la Super Nintendo et je pense que ça se voit.^^

 

Aujourd’hui, beaucoup connaissent ton pseudo grâce au très convoité Full Set SNES. Pourquoi cette console plutôt qu’une autre ?

Bien que c’était une console que j’avais assez peu explorée à l’époque, son catalogue très complet en fait la référence incontestable dans son domaine et son époque. D’ailleurs, on le remarque bien maintenant vu sa côte de popularité auprès des « nouveaux joueurs/collectionneurs ». Elle a également permis le lancement de grosses séries qui perdurent encore maintenant, mis sur le devant de la scène des développeurs de talent, etc. En bref, les années ont passé mais elle est toujours présente dans les cœurs des gamers de longue date. Un gage de qualité indéniable. Pour ma part, c’est donc tout naturellement que je me suis focalisé sur la Super Nintendo.

Que de souvenirs sur les deux premiers Donkey Kong Country (le 3 étant sorti tardivement, j’avais déjà sauté le pas vers la génération suivante), les Earthworm Jim, les Street Fighter (le II Turbo surtout) en autres. Et encore comme dit à l’époque, j’avais vraiment survolé la chose. C’est dire, j’étais passé à côté de jeux comme Super Metroid ou encore Zelda pour ne citer qu’eux. Oui, je sais, c’est la honte. ^^ Je vous rassure, j’ai rattrapé mon retard maintenant et prend plaisir à découvrir des jeux méconnus, des petites pépites comme savait si bien les faire la Super Nintendo.

 

Quel est la définition d’un Full Set pour toi ?

La définition du Full Set est vraiment propre à chacun. Certains par exemple ne font que telle ou telle version, voire ne font qu’une série en particulier, et laisse donc de côté tout ce qui en sort. Pour ma part, on peut parler de full set minimum/minimaliste avec uniquement tous les titres sortis sur le territoire PAL en privilégiant les versions FAH, quand elles existent, en bon français que je suis. A cela, j’ai ajouté quelques variantes comme les rééditions Nintendo Classics, les Disney Classics caractérisés par leurs boites bleues et tout ce qui est covers alternatives, bundles et autres éditions spéciales. Ça porte le total à plus de 600 jeux.

Pour revenir au Full Set, j’avais d’ailleurs dans l’optique il y a quelques mois de partir sur ce qu’on pourrait appeler de « vrai » Full Set SNES PAL (toutes versions et localisations d’un même jeu) ; mais j’ai vite déchanté devant l’ampleur de la tâche et surtout devant les sommes à allonger… Quand on voit qu’un simple Secret of Mana scandinave, TBE complet, se négocie autour des 400€, ça laisse à réfléchir. J’ai donc mis de côté cette idée farfelue et me suis contenté de ce que j’ai. Ce qui est déjà un bon acquis. ^^

 

Combien de temps cela t’a-t-il pris pour réunir la totalité des éléments ?

Difficile à dire car faudrait d’une, prendre en compte le moment où je me suis réellement focalisé sur le support et de deux, faudrait déjà avoir terminé. Mais ça, on y reviendra plus tard. Une chose est sûre, ça se compte en années.

 

Peux-tu nous en dire plus ? Combien de jeux sont sortis sur le support en version européenne ? Combien d’exclusivités hors France ?

Alors si on compte juste les jeux en terme de titre, on est à 530 jeux sortis en PAL. En prenant tout en compte (rééditions, localisations différentes, bundles, etc…), on dépasse aisément les 1800 jeux SNES PAL, parmi ceux que j’ai déjà référencés et il en reste assurément ! Si, on prend l’exemple de F-Zero, l’un des jeux de lancement de la console, on dénombre 3 versions différentes rien que pour le FAH. Sachant que c’est pareil pour les autres localisations, on a déjà un bon petit paquet de F-Zero qui traînent en circulation. Chose également valable pour les autres jeux de lancement. Après dans la plupart des cas, les jeux ont soit une seule édition soit au mieux une 1ère édition et une réédition. On a également des rééditions inutiles où juste un logo a été ajouté sur une boite. Bref, avec tout ça, difficile de s’y retrouver quand on a pas mis le nez dedans une bonne fois pour toute.^^

Pour ce qui est des exclusivités, presque chaque pays a été servi :

– Scandinavie : il y a eu juste le méconnu (et pour cause) X-Zone, un shoot en vue interne utilisant le scope. Le jeu n’est vraiment pas terrible. Espagne : c’est déjà mieux (en terme de quantité, pas spécialement en qualité) avec Cool World, Sonic Blast Man, Syvalion et Whirlo. Des titres qui sont tous au dessus des 100€.

 

– Allemagne : ACME Factory Animation, Beethoven, Brawl Brothers : Rival Turf!2, California Games II, Daze Before Christmas, King of Dragons, Knights of the Round, Opération Logic Bomb, The Terminator, TKO Super Championship Boxing et Where in the World is Carmen Sandiego. Là encore, quelques titres recherchés comme les deux beat’em all de Capcom ou encore la suite de Rival Turf.

 

– Australie : Space Invaders et Super Chase H.Q. Autant le premier est encore trouvable, autant le second se fait déjà plus rare.

 

– Angleterre : All-American Championship Football, Boxing Legends of the Ring, David Crane’s Amazing Tennis, Desert Fighter, Dungeon Master, Family Dog, James Pond Crazy Sports, Power Rangers : The Fighting Edition, Power Rangers : The Movie, Side Pocket, Super Adventure Island II, Super Conflict, Super International Cricket, The Ren & Stimpy Show Veediots, Thomas The Tank Engine & Friends, Time Slip, Time Trax, Toys et Wayne’s World. On dénombre là le plus d’exclusivités mais alors la qualité n’est vraiment pas au rendez-vous.

 

– France et consors (FAH en gros) : Aero The Acro-Bat 2, Les 4 volets Dragon Ball Z, Hyper V-Ball, Sailormoon, Super Dany et Super Widget. Quelques titres commencent doucement à se faire connaître en dehors de l’Hexagone et ça se ressent sur les prix. Il est loin le temps où on pouvait trouver un Super Widget à 20€, complet. Maintenant, c’est minimum 200€.

 

– Les italiens n’ont pas eu d’exclusivités à l’époque. Ils se contentent juste d’une sympathique version alternative avec l’atypique Topolino Mania, Mickey Mania à la sauce bolognaise.

Après il faut savoir que n’est exclusif que le terme. Même s’ils restent exclusifs à telle localisation, il n’empêchait que ces mêmes jeux pouvaient être distribués bruts tels quels dans un autre pays ou dans le meilleur des cas juste avec une petite notice additionnelle en guise de traduction. C’est le cas par exemple des Dragon Ball Z qu’on retrouve pas mal en Espagne. Autre chose à différencier aussi les « fausses exclues », comme Legend qui malgré son code série unique (UKV) à été distribué partout. Ils sont plusieurs dans ce cas. On peut donc clairement pas les cataloguer comme étant des exclusivités à part entière.

 

Quelles sont pour toi, aujourd’hui, les pièces les plus difficiles à trouver ?

Le marché s’étant raréfié, il est de plus en plus difficile de trouver certains titres à l’heure actuelle. J’entends par là en complet bien sûr. Les collections sont bien remplies et l’offre diminue naturellement. Après certes, il y a des jeux qui sont plus durs à dénicher que d’autres. Un même jeu peut être courant dans telle localisation et au contraire rare dans une autre. Si on prend le cas de Soul Blazer par exemple, il est courant en version allemande, déjà moins en française et une vraie saloperie à trouver en Scandinavie. Comme quoi, on ne peut pas se fier qu’au seul titre.

Pour faire un bref listing, on peut reprendre certaines exclusivités mentionnées plus haut et ajouter Spawn, Ninjawarriors, Zero the Kamikaze Squirrel, Final Fight 2 (version espagnole avec cover calqué sur le modèle SFC), Hungry Dinosaurs, Joe & Mac 3, Lethal Enforcers, le fameux Zelda Gold Pack ou encore le coffret Batman Forever. La liste serait vraiment trop longue pour être exhaustif.

Après, on peut aussi lister des petits jeux au prix bien moindre comme Whizz, les éditions Nintendo Classics FAH de Donkey Kong Country 2 et 3, Winter Gold FAH, Frantic Flea, NBA Hang Time, et un jeu qui m’a longtemps fait défaut : Kevin Keegan’s Player Manager en FAH. J’ai bien mis 4 ans avant de mettre la main dessus et là en quelques mois, une demi-douzaine a fait surface.

 

Quelle est la pièce qui te tient le plus à cœur ? Celle dont tu es le plus fier ?

Dur dur de faire un choix mais si je ne devais en choisir qu’une, ça serait le Contra III sur Super Comboy. Un mixe parfait entre jeu d’anthologie et superbe packaging. C’est d’ailleurs ce jeu qui m’a fait kiffer le support, au point de viser le full set coréen. Une chose plus facile à dire qu’à faire car même si ça ne représente qu’une trentaine de jeux, les trouver est une autre paire de manches.

 

Comment expliques-tu cette inflation qu’a connu le jeu vidéo en termes de prix, et en particulier sur la Snes ?

On pourrait résumer ça à une phrase : « La nostalgie n’a pas de prix. » De nos jours, bon nombre de collectionneurs ont en moyenne la trentaine, travaillent et donc ont les fonds pour assouvir leur passion, retomber en enfance et ainsi retoucher aux jeux qui les ont marqués. Pour ça, tant qu’on aime on ne compte pas et j’en sais quelque chose. Après bien sûr, il y a toujours les nouveaux collectionneurs qui comme un effet de mode, se mettent au Retro pour découvrir ce qui se faisait avant. La Super Nintendo était le support de prédilection à l’époque et l’un des plus prisés à l’heure actuelle. C’est donc tout naturellement qu’elle s’arrache à prix d’or maintenant.

Niveau prix, l’inflation n’était pas trop d’actualité à l’époque où je complétais mon full set. Il y a avait bien des jeux dont les tarifs étaient déjà hauts cependant ce n’était pas une généralité. C’est vraiment maintenant que j’en ressens les effets car pour changer l’état de tel ou tel jeu, je suis obligé d’allonger beaucoup plus. Ça a même tendance à me démoraliser pour certains… mais je fais avec.

 

N’as-tu d’ailleurs jamais était tenté de tout revendre une fois le Full terminé ?

Pour être honnête, ça m’est déjà arrivé d’y penser et cela même avant d’avoir atteint le Full. Y’a des jours comme ça où tu te lèves, qu’une certaine lassitude s’installe et que tu te dis que tu pourrais investir cet argent (qui dort) ailleurs, car oui il faut pas se leurrer ça représente de l’argent, oui mais dans quoi…. Après, tu repenses au temps passé pour aboutir à une telle collection et tu te dis que ça serait dommage. C’est un véritable patrimoine maintenant que je suis fier d’avoir. Après c’est sûr, on a tous des coups durs, d’autres priorités, et on est jamais à l’abri de devoir revendre. J’espère repousser cette date le plus longtemps possible.

 

As-tu réellement terminé ta quête, ou te manque-t-il encore des éléments à trouver ou upgrader ?

Terminée assurément pas ! Actuellement, je suis dans une phase de bonification et avec le temps, Dieu sait que je suis devenu exigeant donc dur de me contenter. Mais je m’accroche.^^ Après, il y a encore deux trois jeux dont j’aimerais changer la localisation, genre avoir une version anglaise à la place d’une allemande, etc… Autrement, il me manque encore quelques sympathiques packs, PLV (plus dur déjà à dénicher) et autres jeux Super Comboy pour s’approcher d’un idéal de collection. Donc en gros, j’ai encore de quoi faire. ^^

 

Quels sont tes objectifs futurs en termes de collection ? Un nouveau projet ?

Plus vraiment de futurs « gros » objectifs pour ma collection mis à part le fait de finir le full set coréen et les quelques bricoles mentionnées plus haut. Après dans un autre registre mais toujours lié, je suis toujours à la recherche d’une (ou plusieurs) personne(s) pouvant m’aider à créer un site dédié exclusivement à la SNES. J’ai le contenu, les idées, mais étant une bille en informatique, bah ça n’avance pas. Ça serait pour moi un moyen d’apporter ma pierre à l’édifice et en faire profiter un plus grand monde. Donc si quelqu’un me lit et se sent apte, qu’il n’hésite pas à me contacter.

 

Passes-tu beaucoup de temps à jouer ? Si oui sur quel(s) support(s) ?

Je prends un peu le temps de jouer par moment mais plus autant qu’avant (boulot oblige). Je suis plus consoles actuelles (3DS essentiellement) mais de temps en temps, on se fait des trip retro/découverte avec mes potes. Un bon moyen de dépoussiérer certains jeux et de temps en temps découvrir des bonnes surprises.

 

Que penses-tu du phénomène Retro-Gaming à l’heure actuelle ?

Je dirais que c’est dans l’air du temps. Les développeurs l’ont bien compris d’ailleurs au regard du nombre de remakes sortis ou prévus. Suffit pour s’en convaincre. Ce revers renvoie naturellement vers le retro et là encore, ça ne fait qu’accentuer le phénomène. Il n’y a d’ailleurs pas que les jeux vidéo qui sont touchés. On retrouve ça au cinéma, en mode, déco, voiture, etc… De toute façon, on est forgé par le passé donc c’est tout naturel de vouloir y retourner.

 

Sur ces mots, je pense avoir fait le tour. A la revoyure.

 

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions, et merci pour les photos de présentations.

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

15 commentaires

  1. je te remercie de ta participation. Pour moi tu as l’une des meilleurs collections de jeux vidéo. beaucoup de gens s’autoproclame expert en snes, mais on sait tous qui est le patron.J’ai appris pleins de trucs rien qu’en lisant ce que tu as écrit sur cette page. Et pour ton projet ne t’inquiète pas on va s’en occuper tous ensemble à la cool entre gens bien et entre fans de la snes.

  2. salut 🙂

    vraiment plaisant a lire ce petit interview 🙂

    perso je cherche le full fah/eur et voila sur qui je prend exemple , ou demande conseil 😉 PRUPRU ( bien que nikolai m’aident bien aussi ^^)

    un monsieur trés sympathique , et toujours a l’ecoute pour aider les autres 😉

    a chaque nouvelle rentrées de sa part ! tout le monde accoure pour voir qu’elle nouveauté il nous a trouvé !!

    en tout cas gg a lui pour avoir fait ce que tout le monde espère faire un jour 🙂

  3. Une vraie star ce Prupru^^

    Ayant vu sa collection « en vrai » c’est bien plus impressionnant que les photos surtout quand on voit l’état des jeux qui semblent neuf pour la plupart.

    Il me semble que je t’avais dit que moi aussi je serais partant pour contribuer à un site Snes mais pareil je suis nul en informatique 🙁

  4. Une collection qui impose le respect ! GG Prurpu !

    Et Nico, reste branché sur Gangeek ! Le référencement du Full Set SNES avec Prupru est en projet pour une nouvelle version du site qui devrait voir le jour. Et on aura sûrement besoin de main d’oeuvre. 😉

  5. raaaaaah y a encore trop de trucs que je need sur ces photos pourtant je commence un peu à voir le bout du chemin du fullset euro 😀

    super l’interview en tout cas !

  6. non je dois en être plus ou moins à la moitié j’ai entre 250 et 300 jeux, mais il me manque pas mal de jeux qui valent rien (à tous point de vue), mais aussi quelques exclus bien chiantes à chopper qui me narguent sur les photos de prupru ^^

  7. T’as vraiment une collection de Killer ! Elle fait mal aux yeux =)

    En plus d’avoir des jeux rares, tu les as dans des états plus que magnifiques. Si un jour je devais chopper certains jeux SNES, j’espère qu’ils seront aussi beaux que les tiens. Une collection qui fait rêver en somme 🙂

    Merci pour l’article !

  8. i like the original street fighter 2 box the best for the euro version of super nes. they did a great job with the color, and layout on there. love that screenshot on the sides of the box! the US version was awful, the worst actually. wish you would have shown that box in the pics above :/

  9. salut prupru,

    Juste pour te signalé qu’un mec se fait passer pour ton frère dis que tu es mort et vend ta collection de jeux snes . il avait mis une annonce de 530 jeux snes sur le bon coin .

  10. Merci Arnaud le message est passé !

    De toute façon j’ai lu son testament et il a bien stipulé qu’il souhaite se faire enterrer avec ses jeux, une console, un trinitron et un paquet de chips !

  11. Pingback: Interview: Jean-Marc Demoly alias J'm Destroy - Gangeek Style

  12. Pingback: Top Super Nintendo GGS. - Gangeek Style

Lâche un com' ou une insulte