Petites anecdotes vidéoludiques vol.1

0

Nous vous proposons une nouvelle formule d’articles regroupant plusieurs anecdotes liées à l’univers vidéoludique. Aujourd’hui, découvrez notre premier volume. Si vous aimez ce nouveau format, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire.

Pacman aurait dû s’appeler Puckman

Pacman est un jeu très populaire. Il y aurait eu plus de 400 000 bornes distribuées à travers le monde. Mais à l’origine, le petit camembert jaune s’appelait Puck-Man, nom basé sur l’onomatopée japonaise “Paku-Paku” signifiant “ouvrir et fermer la bouche”.

puckman

Les américains sont des petits rigolos, au début des années 1980,  ils s’amusaient à gratter la boucle du P pour transformer le titre en Fuckman ou à taguer un F sur le P, si bien que Namco fut obligé de changer le nom de son jeu afin de rester attirant pour les jeunes dans les salles d’arcade.

pacman-puck-man

Link est ambidextre !

Link-Evolution

Si, dans les premiers épisodes de la saga “The Legend of Zelda”, Link est gaucher, un phénomène se produit lors de l’épisode Twilight Princess. En effet, selon le support choisi, Link n’aura pas la même latéralité. Sur Gamecube, il est traditionnellement gaucher. Sur Wii, il devient droitier ! Pour le remake HD de cet épisode sur Wii U, Link sera de nouveau gaucher.

Si on y réfléchit, c’est peut être dû au fait que sur Wii, la wiimote est utilisée pour la reproduction des gestes de l’épée et sachant que sur Terre il y aurait plus de 80% de droitier, inutile de chercher plus loin. La version Wii de Twilight Princess est donc un mode miroir de la version Gamecube pour rendre Link droitier ! Ce changement de latéralisation aurait eu lieu après que Miyamoto ait observé les joueurs utiliser la wiimote à droite comme épée lors d’un salon E3 où le jeu était présenté en démonstration.

Plus récemment, dans Skyward Sword sur Wii (donc wiimote), Link est de nouveau droitier alors que dans A link between worlds sur 3DS (donc stick+boutons), il redevient gaucher.

ob_711a8d_scr0017

Sur Nes, Link est gaucher !

Voulez vous en savoir plus ? Voir

Chirac parmi les dictateurs dans une pub pour Command & Conquer

En 1996, alors qu’il fait son premier mandat en tant que Président de la République française, Jacques Chirac, apparaît dans une publicité pour le jeu Command & Conquer aux côtés des plus grands dictateurs et tyrans de la planète comme Hitler, Saddam Hussein ou encore Staline.

Alors, Chirac dictateur ?

Ce qu’il faut se rappeler, c’est que Chirac, alors qu’il vient à peine d’être élu, décide de rompre le moratoire sur les essais nucléaires et annonce dans la foulée une série d’essais nucléaires qui auront lieu dans le Pacifique quelques mois plus tard, s’attirant des vagues de contestations internationales !

Publicité-command-conquer-chirac-dictateur

Inutile de vous préciser que cette pub sera vite censurée…

Le système solaire revu par Sega

Sega et les planètes, ça a toujours été une grande histoire d’amour ! En effet, l’ancien fabricant de consoles de jeux vidéo s’amusait à donner des noms de planètes à ses prototypes. La console résultant du projet Saturne s’est même vu nommer du nom de cette planète, 6ème du système solaire et également 6ème console de la firme à voir le jour au niveau mondial.

système-solaire-planète-sega

Les différents projets : (en vert, les projets qui ont été validés et commercialisés, en rouge, les autres)

Mercure = Game Gear
Vénus = Nomad, sorte de Megadrive portable sortie uniquement aux Etats-Unis
Mars = 32X
Jupiter = une sorte de Saturn sans lecteur CD et avec support cartouche
Saturne = Saturn
Neptune = une sorte de Megadrive incluant un 32x dans le même boitier
Pluton = une sorte de Saturn avec un modem intégré

Il y a eu également des projets Titan (la Sega Titan Video, une borne d’arcade basée sur la Saturn) et Janus (le Sega Picture Magic, une tablette graphique), qui sont les 2 lunes de la planète Saturne.

Croc = Yoshi

Si vous aimez les jeux de plateformes, peut-être connaissez-vous Croc, le petit crocodile qui a perdu une dent. Argonaut Software, le studio de développement à l’origine du jeu, avait pour ambition de faire un spin-off de Mario avec Yoshi comme héros pour la console Nintendo 64. Sauf que Nintendo rejeta l’idée. Argonaut Software avait pourtant travaillé main dans la main avec Nintendo lors du développement de Star Fox sur Super Nintendo. Mais Nintendo n’avait encore jamais confié un de ses personnages emblématiques à un studio tiers et le choix d’un jeu de plateforme entièrement en 3D était un risque à cette époque. Argonaut a donc modifié quelque peu son héros et a cherché d’autres éditeurs capables de financer son jeu. Croc : Legend of the Gobbos sortira en 1997 sur Playsation, Saturn, PC et Game Boy Color (2000 pour ce dernier) et sera édité par Fox Interactive en ce qui concerne la version PS1 pal.

croc-yoshi-mario

Ce qu’il faut savoir, c’est que bien que Super Mario 64 soit sorti un an avant Croc, c’est bien le prototype de ce dernier qui a influencé le choix de Nintendo de faire un jeu de plateforme en 3D avec sa mascotte. Argonaut Software n’avait pas les mêmes moyens que Nintendo pour le développement de son jeu et a donc mis plus longuement à accoucher de son bébé.

F-Zero à l’origine de Mario Kart

Si vous ne le saviez pas, c’est le jeu de course futuriste F-Zero qui est à l’origine de Super Mario Kart sur SNES. En effet, les développeurs de F-Zero (Nintendo EAD) ne pouvaient incorporer de mode 2 joueurs dans son jeu, la vitesse d’affichage se réduisant de moitié lors du jeu à 2 sur écran splitté. Or, la sensation de vitesse est un élément fondamental du jeu.

35747-Super_Mario_Kart_(USA)-10

L’idée a donc été de développer un nouveau jeu dans l’esprit course conviviale et le choix s’est finalement porté sur des karts, qui sont des engins peu rapides mais très funs. Au début du projet, il n’y avait même pas de course à proprement parler mais plutôt un duel entre deux karts dans une arène.

Hideki Konno, game designer du jeu, dans une interview pour le site Gamekult en 2012

Au départ, il ne devait pas du tout y avoir de personnages de l’univers Mario dans Super Mario Kart, juste des pilotes de course modélisés de façon plutôt réaliste. Ils portaient tous la même combinaison, seuls les véhicules étaient différents et, au final, rien ne ressortait vraiment du jeu, il n’y avait rien de spécial. Un jour, quelqu’un a proposé de remplacer les barils d’huile par des peaux de bananes pour apporter un peu de couleur. On a ensuite pensé que les bananes colleraient mieux avec Donkey Kong et, de fil en aiguille, on a fini par ramener d’autres personnages liés à Mario.

Voilà, ce premier volume des petites anecdotes vidéoludiques touche à sa fin. N’oubliez pas de nous laisser un commentaire pour nous dire si vous aimez ce genre d’article sur GGS.

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Lâche un com' ou une insulte