Anthologie PlayStation Vol.3

4

L’ultime volume de l’Anthologie PlayStation des éditions Geeks-Line est enfin sorti ! Ce volume 3 est consacré aux années 2000 à 2006.

Pour éviter de redire la même chose que pour le volume 1 et pour le volume 2 (car bien sûr le Packaging du bouquin, la forme et le contenu des tests, le choix du classement par année de sortie par exemple, tout ça n’a pas changé), je vais vous faire ici une présentation simplifiée. Par contre, j’en profiterai pour faire un bilan de l’intégrale.

Je pense que mon avis est objectif mais je préfère être honnête avec vous. J’ai participé à la correction de certaines parties du livre, néanmoins, je l’ai fait gracieusement, je n’ai pas d’actions chez Geeks-Line et comme vous, j’ai payé mon livre.

contenu

Le volume 3 de l’Anthologie PlayStation comprend 404 pages (dont 24 pages bonus pour l’édition collector) au format A4, avec couverture cartonnée grise (et un fourreau massif cartonné pour l’édition collector). Le livre s’ouvre sur une introduction originale et rédigée sur un ton moyenâgeux de J’m Destroy, comparant la PlayStation à une reine en fin de vie mais bien loin d’attendre sagement sa fin funeste.

IMG_0363

Anthologie PlayStation vol. 3

Au sommaire, on trouve un peu moins de 30 pages pour l’historique de la PlayStation traitant la période de 2000 à 2006. Un état des lieux des forces en présence est fait. Les principaux acteurs du marché du jeu vidéo à l’époque se nomment Sony, Sega, Nintendo et Microsoft. Il y a des comparatifs de capacités techniques de différentes consoles. Le relai se fait entre la PlayStation et sa version slim, la PSone et sa petite sœur, la PS2, qui pointe le bout de son nez en mars 2000 au Japon. La période traitée est donc la phase descendante qui fait suite à l’apogée de la PS1, laissant doucement sa succession à la PS2. On a ensuite 2 pages présentant les dernières publicités édités par Sony France, afin d’illustrer la fin de vie de la PlayStation tournée vers les plus jeunes.

IMG_0392

Ce volume 3 comprend 5 interviews d’acteurs de la scène PlayStation :
Harada Katsuhiro, le papa de Tekken, Game Director chez Namco, qui révêle quelques anecdotes sur cette saga.
Minoru Kidooka, fondateur d’Arc System Works, studio qui a développé Guilty Gear
Suda51, actuellement game designer chez GrassHopper Manufacture, a travaillé comme designer chez Human Entertainment (Twilight Syndrome)
Akitoshi Kawazu, game designer chez Square Enix
Ian Livingstone, co-fondateur de Games Workshop, co-créateur des « livres dont vous êtes le héros » et co-fondateur d’Eidos Interactive.

ian

La partie Hardware nous propose de découvrir la PocketStation, accessoire sorti uniquement au Japon, on suit ensuite l’arrivée de la PSone, une PlayStation plus compacte et transportable plus facilement, on pouvait même brancher un écran LCD ou un téléphone portable pour accéder à des services en ligne (les prémices de l’internet !!). On a une partie sur les bundles PSone et les accessoires, avec photos à l’appui. Vient ensuite un passage sur l’arcade, où la technologie PlayStation a été utilisée et améliorée par des grands noms de l’arcade (Capcom, Konami, Namco et Taito) par l’élaboration de différents systèmes. C’est une facette plutôt méconnue de la PlayStation, c’est un peu technique mais très intéressant.

IMG_0394

Passons maintenant à la logithèque PlayStation qui, pour la période 2000 à 2006, aura accueilli pas moins de 1500 jeux. Le classement des jeux se fait par année puis par ordre alphabétique, dans la continuité des volumes 1 et 2, pour rendre compte des tendances et évolutions techniques. Bon, là, la console est clairement sur le déclin car le nombre de jeux chute d’année en année, de 690 en 2000, à 390 en 2001, 285 en 2002, 105 en 2003, 28 en 2004 et 1 pour 2005 et 1 autre pour 2006.

Au niveau des informations, on retrouve donc le(s) titre(s) du jeu, son éditeur, son développeur, son genre, le nombre de joueurs, le nombre de cd, les différentes dates de sorties sur les 3 territoires, une note sur 5 et un texte, plus ou moins long présentant le jeu (les jeux marquants ayant bien entendu une plus grande place accordée par rapport aux jeux sans intérêt). Il y a également la jaquette du jeu et un ou plusieurs screens.

IMG_0398

Une vingtaine de pages sont consacrées aux collectors et éditions spéciales. C’est une partie particulièrement appréciée par les fans de la PlayStation, qui a accueilli de beaux et nombreux coffrets.

IMG_0399

On a ensuite une partie nommée « Ils ne sont jamais sortis » répertoriant les jeux prévus sur la console qui n’auront finalement jamais vu le jour. On a pour quelques jeux une petite présentation et la raison pour laquelle le jeu a été annulé quand celle-ci est connue. Puis vient une liste non exhaustive de tous les jeux annulés sur PlayStation. Là encore, partie intéressante ! Ça m’a permis de découvrir le jeu polémique Thrill Kill.

IMG_0400

On termine par l’index des jeux de 2000 à 2006 pour se repérer dans l’ouvrage.

IMG_0401

 

Le bonus de l’édition collector est une sélection de jaquettes emblématiques. A chaque fois, la jaquette est présentée dans 3 versions : Japon / Amérique du Nord / Europe. C’est sympa de pouvoir voir les différences entre les différentes versions. Par contre, à mon appréciation personnelle totalement subjective, je n’aime pas la manière de présenter ces jaquettes dans des boitiers type « cristal », comme les boitiers de CD. Oui, il y a une infographie qui fait que chaque titre a sa couleur de fond pour mettre en valeur les jaquettes, mais c’est pas mon trip.

IMG_0402

Le guide du collectionneur

Pas prévu à l’origine, l’idée de ce guide émergea après la sortie du volume 1 de l’Anthologie PlayStation. En effet, de nombreux lecteurs s’interrogeaient sur la manière de retrouver dans quel volume se trouvait un titre si on ne connait pas son année de sortie initiale, amplifié par le fait que l’année de sortie peut être bien différente entre les différents territoires.

IMG_0406

Ce guide est offert pour les personnes ayant précommandé ou commandant les 3 volumes de l’Anthologie PlayStation sur le site Geeks-Line. Sinon, il est disponible au prix de 5€.

Il est au même format que les 3 volumes de l’Anthologie PlayStation et les complète parfaitement dans une bibliothèque. Ce guide comporte 72 pages et a une couverture cartonnée. Rien à dire donc côté prix.

On soulignera, à ce propos l’attitude plus que positive de Geeks-Line qui a pris en considération les demandes de certains internautes un peu désarçonnés par le classement par année et par ordre alphabétique des jeux (mais honnêtement lorsqu’on raisonne volume par volume, ce classement était le seul possible). En proposant gratuitement ce Guide du Collectionneur à tous ceux qui ont commandé l’anthologie et en le proposant à 5 euros à tous les autres, Geeks-Line démontre qu’il est à l’écoute et de la meilleure façon et ça fait plutôt plaisir.

IMG_0404

A l’intérieur, on retrouve la liste complète des jeux PlayStation par ordre alphabétique et on peut retrouver facilement la chronique du jeu grâce aux indications de volume et page. L’année de sortie initiale est également mentionnée. Ensuite, on trouve des checkboxes permettant de cocher les jeux de notre collection selon le territoire. Enfin, on termine par la note donnée par les rédacteurs de l’Anthologie ainsi que les variations de titres.

IMG_0405

Pour les collectors, le référencement se fait par année et il n’y a plus les checkboxes. La région du coffret est indiquée et on retrouve également le volume et la page pour se retrouver dans l’Anthologie. Un indice de rareté (sur 5) est donné.

Pour cette partie des collectors, cette liste n’est pas exhaustive et regroupe les principaux coffrets sortis.

Bonus Précommande des 3 volumes en Collector

Il était possible de précommander les 3 volumes de l’Anthologie Playstation avant même la publication du premier volume. Il fallait mettre sur le tapis environ 150€ pour les versions collections des ouvrages. Pour encourager un peu les fans à sortir le porte-monnaie, un superbe bonus était prévu : la Bande Originale d’Oddworld, pressée sur Disque.

IMG_0359

Quelques collectionneurs sur les forums s’étonnaient de n’avoir qu’une pochette transparente pour ranger le disque. Vu les splendides artworks présents sur le disque, ça ne me choque pas du tout, au moins, on peut en profiter.

IMG_0360

Par contre, pas cool d’avoir mis l’étiquette sur l’ouverture, on est obligé de déchirer pour sortir le disque. Quand on a la chance d’avoir encore une platine fonctionnelle, il faut en profiter. Le son est bon 🙂

IMG_0361

Coquilles

Malheureusement, compte tenu de l’ampleur de la tâche (plus de 1200 pages, plus de 4100 jeux chroniqués), on dénombre certaines coquilles et quelques fautes d’orthographe ou de frappe. Si certaines ne sautent pas aux yeux, d’autres sont plus ennuyeuses.

Je suis plutôt bien placée pour vous parler des coquilles de ce volume 3 puisque c’est moi qui ai corrigé les 4 grandes parties textuelles de cette Anthologie PlayStation. Et malheureusement, je ne peux que déplorer ce qui semble être une erreur dans l’utilisation des fichiers entre ceux corrigés et ceux qui ne le sont pas lors de la mise en page et l’édition du livre puisque tout ce que j’ai corrigé entre novembre et décembre 2015 n’apparaît pas dans la mouture finale. Cela dit et malgré ces fautes, ces ouvrages sont vraiment magnifiques, complets et riches d’interviews.

Étant très à cheval sur l’écriture et l’orthographe, ces quelques fautes ont légèrement entaché mon plaisir de lecture. Cela dit, je dois reconnaitre que le boulot réalisé dans l’Anthologie est incroyable et les informations distillées intéressantes et pertinentes. L’Anthologie PlayStation est une véritable encyclopédie et une référence.

J’espère que Geeks-Line prendra en compte les remarques de ses lecteurs afin d’améliorer ses futurs ouvrages. Le travail est là, il faut le mettre en valeur.

l’Anthologie PlayStation parmi les autres ouvrages PS

IMG_0413

Il existe au jour d’aujourd’hui plusieurs ouvrages sur la PlayStation comme La Révolution PlayStation ou encore le HS n°1 de Pix’n Love consacré à la guerre entre la Saturn et la PlayStation, chacun est très différent et présente ses qualités et ses défauts. L’Anthologie PlayStation est un excellent ouvrage, richement illustré. Je le trouve plutôt complet en sa qualité de référencement des jeux, avec pour chacun une petite chronique. J’ai apprécié également les interviews car c’est toujours intéressant d’avoir le point de vue de personnes acteurs de la scène vidéo-ludique sur la console ou sur Sony.

C’est difficile de comparer les 3 titres car ils sont bien différents. Franchement, j’ai bien apprécié le HS de Pix pour la partie historique de la console et la façon de présenter les choses. Il présente aussi les différents kits de développement. Pour moi, un fan de la PlayStation se doit de posséder ces 3 ouvrages, disons que s’il ne fallait en prendre que deux, je laisserais la Révolution Playstation, parce que finalement, même s’il est très intéressant, la plupart des collectionneurs français ne s’intéresse qu’à leur territoire, alors que cet ouvrage (traduction d’un livre japonais) aborde principalement ce qui s’est passé au Japon. Et s’il n’en fallait qu’un, je choisirais l’Anthologie PlayStation pour le côté référencement complet des jeux.

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

4 commentaires

  1. Shining Force IV le

    Bravo pour ta review. Les fautes d’orthographe sont quasi-inévitables pour des ouvrages de cette ampleur. Reste que dans les titres, il faut être encore plus vigilant (cf Occiden sur les pages que tu nous montres). Ca a l’air quand même d’être des publications de grande qualité.

  2. Merci Kementari pour ce debriefing exhaustif du vol 3. L’ouvrage à l’air complet et de qualité.

    J’en profite pour te poser une question dont l’info soit être dans le livre: quel est le dernier jeu publié en Pal?

    Biz

Lâche un com' ou une insulte