The Pick of Destiny – Tenacious D

0

Tout le monde a ses films qu’il aime bien se remater de temps en temps. Ce ne sont pas forcément de super bons films, mais on les aime bien quand même. C’est un de ces films que j’ai choisi de vous présenter aujourd’hui : The Pick of Destiny, film musical nous racontant de façon fictive la formation du groupe de rock Tenacious D…

le groupe

Tenacious D est fondé en 1994 et est composé de l’acteur Jack Black au chant et de Kyle Gass à la guitare. Les deux hurluberlus se sont connus dans une troupe de théâtre de Los Angeles et au départ, les deux gaillards étaient loin d’être copains. Un peu de jalousie sûrement. L’un est doué en comédie, l’autre en musique. Il se crée alors une sorte d’émulation saine au sein du duo : Gass donne des cours de guitare à Black qui en échange lui apprend à jouer la comédie.

En 1997, le groupe est repéré et une mini-série lui est consacrée, produite par HBO. La série ne comprend que 6 épisodes, la suite, pourtant prévue, ayant été annulée suite aux refus des 2 artistes de ne pas se mêler de la production. Pas grave, les 2 compères s’en inspireront quelques années plus tard pour produire leur film, The Pick of Destiny

tenacious-dCôté album, on en compte aujourd’hui 3 :

– Tenacious D (2000) avec une bonne partie des musiques de la série de HBO.
– The Pick of Destiny (2006) reprenant les musiques du film éponyme sorti la même année.
– Rize of the Fenix (2012).

Le groupe fait encore des tournées et remplit les salles de concert (certes petites, mais quand même). Malheureusement, il n’y a pas souvent de dates françaises, ce n’est pas qu’on est boudé mais en France, on ne croit sûrement pas au succès du groupe chez nous, pourtant la tournée européenne 2015 est déjà sold out…

le film

Le jeune JB est passionné de Rock’n roll et se rebelle contre sa famille ultra religieuse qui ne voit dans cette musique que l’œuvre du Diable, guidant les jeunes vers une déchéance certaine. Ainsi, après une sévère correction de son père à la ceinture en cuir puis une remise en ordre des murs de sa chambre spoliés de tous les posters de ses idoles, JB, ayant repris confiance en ses convictions suite à une révélation du chanteur du groupe de Heavy Metal Dio (ancien chanteur des Black Sabbath), lui apparaissant depuis le dernier poster ayant survécu derrière la porte de sa chambre, décide de quitter le nid familial et de fuir à Hollywood pour y tenter sa chance ! C’est bon, vous pouvez reprendre votre respiration.

TenaciousD1

Attention mon loulou, tu vas rentrer dans le droit chemin… ou pas !

JB parviendra à atteindre Hollywood et rencontrera Kyle Gass, un guitariste qui le prendra sous son aile pour lui apprendre les rudiments du Rock’n roll. Mais bien jouer de la guitare et chanter des chansons délirantes ne suffisent pas à monter un groupe de légende qui fait salle comble ! Et encore moins à payer son loyer …

Les deux compères finissent par remarquer que tous les grands groupes de Rock qu’ils admirent utilisaient le même médiator, vous savez ce petit morceau de plastoc qui sert à pincer les cordes… Sauf que ce plectre vient en réalité de la bête, du 666, du diable quoi ! On retrouve donc les deux amis en route pour le musée du Rock’n roll pour voler ce médiator légendaire qui fera d’eux des rock star !

tenac-ious-d

On navigue entre la comédie musicale et le road movie ! Le scénario est clairement prétexte à l’enchaînement de chansons rock ou métalleuses aux paroles toutes aussi fumeuses les unes que les autres, le shit a d’ailleurs une place prépondérante dans le film, à l’instar de la scène où Jack se transforme en fils du Bigfoot au pays enchanté, avec partout des arc-en-ciel bien colorés ! The Pick of Destiny est une comédie ROCKambolesque ! On surnage dans l’humour bien gras, très orienté sous la ceinture, on s’en prend plein le fion et la face ! Mais c’est ça qui est bon ! (s’essuie avec son petit mouchoir en papier)

TenaciousD3

Le diable est une bête de scène !

Les stéréotypes ont beau dos ! Le metal est l’œuvre du diable, qui d’autre pourrait inspirer cette musique démoniaque, qui dérange les blanches colombes du seigneur ??? Et plutôt que combattre cette croyance, on l’amplifie : le Diable kiffe le metal et manie les riffs à la guitare ou les solos à la batterie comme un Dieu… heu Diable !

le casting

Le casting est excellent. Aux côtés de Jack Black et Kyle Gass, on retrouve Ben Stiller, dans le rôle d’un gérant d’un magasin de musique très loufoque. Et que dire de sa coupe de cheveux, avec les rouflaquettes s’il vous plaît ! C’est lui qui va dévoiler à JB et KG le secret du plectre démoniaque et le lieu où il se trouve.

ben-stiller-tenacious-d

On retrouve plusieurs musiciens de grands groupes de rock ou metal américains dans le film. Il y a bien sûr Ronnie James Dio (tristement décédé en 2010) dans son propre rôle, mais aussi Meat Loaf (chanteur), jouant le père de Jack, Dave Grohl (ancien batteur de Nirvana, guitariste/chanteur des Foo Fighters) splendide dans le rôle du diable.

conclusion

The Pick of Destiny n’est pas un film à prendre au sérieux, c’est de la pure déconnade ambulante ! C’est prévisible mais c’est marrant (putain, la scène du musée où JB désactive les rayons lasers avec sa bite ! Enoooooorme !). Film à regarder pour les amateurs de rock déjanté ou de comédie à la Jack Black.

Petit aparté : Pour les fans de Jack Black, il a largement contribué au jeu vidéo Brütal Legend (PS3, 360), où il double le héros.

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Lâche un com' ou une insulte