La PS2 a 14 ans et toutes ses dents !

3

Le 24 novembre 2000, vous faisiez quoi ? Moi je sais exactement ce que j’ai fait à 16h30 à la sortie des cours, je filai tout droit avec mon frangin à Dock Games récupérer notre PS2 pré-commandée quelques mois plus tôt. Si je m’en souviens aussi bien, c’est que ce fut la première console achetée neuve le jour de sa sortie et aussi que pour y arriver, j’ai dû tondre pas mal de pelouses. En effet, si mes souvenirs sont exacts, nous avons dû débourser pas moins de 2990 francs, auxquels nous avons dû ajouter 299 francs pour la carte mémoire et 199 francs pour une manette supplémentaire. Nos parents avaient été sympa, ils nous avaient offert un jeu, Ridge Racer V (faute de mieux dans le catalogue des jeux dispos au lancement de la PS2…).

A ce jour, la PS2 est la console de jeux vidéo la plus vendue au monde, on a tendance à l’oublier, avec plus de 157 millions d’unités qui ont trouvé acquéreurs (chiffres du site VGCharts). Alors j’avais envie de faire un point avec vous sur l’origine de ce succès.

L’art de la guerre communication de SONY

Dans le courant de l’année 1998, Sega annonce la sortie de sa prochaine console, la Dreamcast. Sony, qui bosse déjà sur le successeur de sa Playstation décide de jouer au chat et à la souris avec Sega. La Dreamcast sort le 20 novembre 1998 au Japon ? Sony organise le même jour une grande conférence de presse pour présenter quelque chose de nouveau, sans en dire plus, mais tout le monde pense bien évidemment à la PS2. Et quand Sega repousse la sortie de la Dreamcast d’une semaine, la conférence de presse de Sony est tout simplement annulée, sans aucune explication…

pub-ps2-sony

Sony utilise les nouveaux canaux de communication de l’internet pour faire sa « propagande » en lançant des rumeurs bidons sur la date de sortie de sa console (on nous annonce tout d’abord Avril 1999), afin de faire patienter les joueurs et leur mettre le doute sur leur choix de future console. Au milieu des rumeurs, on retrouve tout de même des annonces plus sérieuses, distillées au compte-goutte pour toujours titiller l’intérêt des joueurs. On apprend donc la rétrocompatibilité de la PS2 avec les jeux de la Playstation première du nom, et c’est loin d’être anecdotique comme info, vu le nombre de possesseurs de PS1 à l’aube du nouveau millénaire.

Mais surtout, l’annonce du processeur 128 bits possédant un décodeur Mpeg 2 fait sensation. En effet, cela permettra à la PS2 de se transformer en platine de DVD, très coûteuse à l’époque. Sony n’hésite pas à s’engager dans une guerre des nerfs avec Sega : la Dreamcast aura un modem intégré pour surfer sur le net ? La PS2 pourra aussi se connecter, via un modem vendu séparément, histoire de ne pas augmenter le prix de sa console pour les nombreux joueurs ne disposant pas encore d’une bonne connexion et surtout du forfait allant avec…

Sony achève Sega ! PS2 dreamcast

Sony achève Sega !

Il y a des annonces de tous les côtés, on ne sait plus lesquelles croire ou ignorer. C’est le grand jeu de l’intox, rondement mené par Sony. Lors d’un grand salon informatique américain, le Comdex de fin 1999, Phil Harrison, responsable des ventes d’éditeurs tiers chez Sony aux US, annonce que 250 jeux sont prévus pour la sortie de la console et sont alors en cours de développement. Sa maman n’a jamais dû lui apprendre que ce n’est pas beau de mentir, il n’y a bien que les personnes crédules pour le croire. Sony avait même tenté de faire croire que la PS2 serait 18000 fois plus puissante que sa grande sœur la PS1 (alors qu’on est plus proche de 30 fois). Sony aurait-il des origines marseillaises ?

Sony pris à son propre jeu

On ne peut le nier, la stratégie marketing de Sony est bien pensée. En n’ouvrant les précommandes pour sa nouvelle console au Japon qu’une dizaine de jours avant sa sortie sachant que les stocks sont plus faibles que la demande, c’est l’émeute assurée. On annonce déjà partout dans le monde une rupture de stock. C’est la stratégie du manque et ça fonctionne super bien ! Les files d’attentes ne désemplissent pas. Pourtant, les ventes des premiers jours seront finalement inférieures au but fixé.

dreamcast-condolences-small-38204

Sega se moque des problèmes de stocks de la nouvelle console de Sony !

Sony est tout de même confronté à quelques problèmes de taille lors de la sortie de sa console au Japon : des cartes mémoires défectueuses, des pannes de consoles suite à une surchauffe, des problèmes dans l’utilisation du lecteur DVD, sans oublier la rupture de stock de la console dès le lancement.

Sortie le 4 mars 2000 au Japon, la PS2 débarquera en France le 24 novembre 2000. Médiatiquement, le lancement chez nous de la PS2 est réussi. Dans tous les journaux télévisés sont diffusées les images du Virgin Megastore parisien qui a spécialement ouvert ses portes à minuit pour vendre la nouvelle console de Sony et où on a pu dénombrer quelques blessés suite à l’enthousiasme débordant d’une foule en véritable délire.

Pas la peine de commander une PS2 à Papa Noël en 2000 ou alors, il fallait bien raquer … Oui, déjà à l’époque, cette pratique existait ! Je m’en fiche, moi j’avais ma PS2 avec mon jeu, certes pas mega génial, mais la PS2 m’a réconcilié avec les jeux de caisse, parce qu’avec le 64, ma précédente console, c’était pas trop ça…

Finalement, après un départ en trombe avec les pneus crevés, la PS2 s’en est super bien sortie, grâce à la communication tonitruante et l’assise de Sony.

Les jeux PS2 à posséder

Autant la PS1 m’a marquée avec de nombreux titres géniaux, autant pour la PS2, j’ai dû y réfléchir à 2 fois avant de pouvoir sortir une liste de jeux à posséder, qui se révèle au final très bonne, mais je pense qu’il y a eu tellement de jeux sur cette console que les bons titres ont fini par se noyer dans la masse !

ico-shadow-of-colossus-ps2Ico et Shadow of the Colossus, 2 très bons jeux d’aventure très poétiques de Sony, utilisant très bien les contrastes et jouant sur les sentiments de vide et de solitude. Je n’en dirai pas plus, Minouche nous mijotant un petit dossier sur ces 2 chefs-d’œuvre.

jak-daxter-ratchet-clank-raymanGrosse consommatrice de jeux de plate-forme, j’ai trouvé de parfaits successeurs aux Croc, Spyro et Crash Bandicoot de la PS1 avec les concurrents Jak and Daxter (Naughty Dog) et Ratchet & Clank (Insomniac Games), deux formidables duos de choc ! Sur PS2, nous retrouvons également la suite des aventures de Rayman. Dans une moindre mesure, j’ai aussi apprécié la trilogie des Sly Raccoon.

dark-cloud-chronicleAvant que ne sorte Final Fantasy X ou les grands autres RPG sur PS2, je me suis essayé à Dark Cloud. C’est un mélange d’action/RPG à l’ambiance bon enfant. Vous devez récupérer des boules renfermant des objets et les habitants d’un village dévasté qu’il vous faudra reconstruire. Ce n’était certainement pas un très grand jeu, mais j’aimais bien la décomposition du jeu en 2 phases : l’exploration, pour récupérer les boules, et la reconstruction du village, avec les notions d’aménagement et de gestion de l’espace. Dark Chronicle est la suite de ce jeu et est lui aussi sympathique.

ffxIl y a eu beaucoup de bons RPG sur PS2 : les Shadow Hearts, les Suikoden, les Atelier Iris, l’épisode Dragon Quest : l’odyssée du roi maudit, les Wild Arms et j’en passe … Si je ne devais en sélectionner que deux, je choisirais Final Fantasy X, qui fut le dernier FF dans lequel je me lançai, faute de temps (et d’envie) par la suite. Je me rappelle avoir été époustouflée par les cinématiques en 3D et par le charisme de certains personnages (j’adorais Lulu, j’avais même un énorme poster d’elle au-dessus de mon lit). Le second serait Kingdom Hearts car j’ai adoré naviguer entre les différents univers de Squaresoft et Disney, avec toute la nostalgie que ça a pu me procurer (oh ! je vénérais le nouveau design de Léon, le Squall de FF VIII, dommage qu’on ne le voie pas plus que ça dans ce jeu !)

dmcCôté Beat’em all, la PS2 a accouché de 2 excellents jeux : Devil May Cry (le 1, j’ai pas joué aux autres mais il paraît que c’est moins jouasse !) et God of War, aux commandes du tortueux Kratos pour de magnifiques combats (Oh putain, faut que je vire cette édition Platinum horrible !). Côté Action, je pense de suite à Maximo, parce que les glaces, c’est trop bon !

aaaaaaDans la catégorie des jeux complètement barrés, je nommerais Gitaroo Man, un excellent jeu de rythme pour qui sait l’amadouer et Psychonauts, un jeu d’action qui propose une histoire vraiment originale dans un univers loufoque.

Côté jeux de course, je pense bien évidemment à Gran Turismo 3 (ainsi que le 4), et aussi à Need For Speed Underground 2.

Cette sélection est vraiment personnelle et est liée à mes goûts pour les jeux d’aventure, de plate-formes ou les RPG. Pour prolonger la discussion sur les incontournables de la PS2, je vous invite à venir consulter le topic dédié sur le forum.

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

3 commentaires

  1. Très sympa cet article sur une console que j’ai pour ainsi dire complètement zappé : j’avais jeté mon dévolu sur la Dreamcast 😀 J’ai quand un peu pratiqué la PS2 chez des potes, mais rien ne m’a fait dire « il m’en faut absolument une ».

Lâche un com' ou une insulte