step by step : casque d’Anubis issu de Stargate

24

Bonjour à tous !

Je reviens dans le domaine de la reproduction d’accessoires de cinéma avec un nouveau tutoriel, cette fois-ci  sur du Stargate.  Je ne vous présente plus ma technique favorite : le papercraft.

Petit rappel pour ceux qui n’ont pas lu mes précédents articles et qui ne connaissent pas la technique : le papercraft est un art consistant à fabriquer des maquettes en papier. Ne souriez pas, vous seriez impressionnés de savoir tout ce qu’on peut faire avec du papier et de la colle. Personnellement j’ai déjà vu des photos de Link, de Hulk et autres persos DBZ en grandeur nature, sans parler des reproductions de véhicules incroyablement réalistes. Pour ma part,  je ne me fatigue pas à imprimer les textures puisque mes montages finissent résinés et peints.

Pour ce faire, vous aurez besoin d’un ordinateur, du logiciel pepakura (la version gratuite téléchargeable sur le site officiel est amplement suffisante) du fichier en format .pdo du montage que vous souhaitez réaliser. Je vous rassure, c’est facile à trouver sur internet, et y’a un choix plus que conséquent. Il vous faudra aussi du papier bien sûr. Préférez un grammage au moins égal à 160g, sinon la maquette risque de s’affaisser sous son propre poids. Vous aurez également besoin de la colle, de ciseaux et un cutter de précision serait le bienvenu.

Voici pour la partie papier. Pour la suite vous aurez besoin de résine polyester, la même que celle utilisée par votre garagiste. Comme elle dégage des vapeurs nocives il vous faudra également un local aéré, ou mieux d’un balcon; ainsi que d’un masque à cartouche, du mat de verre, du mastic de finition (le même que celui utilisé par votre carrossier), de la peinture, d’une dremel et de papier de verre de plus en plus fin (dans mon cas du 80, du 130 et du 240). Un pistolet à colle chaude sera également le bienvenu. Les yeux rétroéclairés sont fait avec une simple lampe de poche et du plastique transparent coloré. Et enfin, de l’acétone pour le nettoyage des outils.

 

1. Le modèle en papier

Voici les fichiers que j’ai utilisé pour faire le casque d’Anubis. La tête, le buste et le collier. À noter que le buste accompagnait le fichier de Horus. Seulement je n’ai pas imprimé la tête de faucon qui allait avec, mais j’ai fait celle du chacal, que j’ai trouvé à part.

sans_t11sans_t12sans_t13

Après quelques heures de plicollage, me voici avec mes éléments grandeur nature.

img_2238

À noter que pour le collier j’ai triché. Plutôt que de me casser la tête et de m’abîmer les yeux à faire tous les reliefs, j’ai fait un collier « lisse » et j’ai rajouté les éléments par dessus en carton. Plus simple et plus solide.

Une fois cette partie terminée, zou, direction le jardin pour l’étape suivante.

2. Le résinage/fibrage/passage à la résine

Le principe est simple. On prépare la résine (mélange de la résine avec 5% d’agent durcisseur), et on l’étale généreusement au pinceau sur toute la surface extérieure du modèle. Le papier va s’imbiber de résine et se plastifier quand celle-ci sera sèche. C’est pour cette étape, qu’il est important de travailler avec un papier de grammage assez lourd. Il faut que le montage puisse supporter le poids de la résine sans s’affaisser. Personnellement j’aime travailler avec des résines à polymérisation lente, qui me laissent le temps de bien l’étaler.

Une fois fait, c’est l’intérieur qui y a droit, mais cette fois avec du mat de verre. C’est ce qui, une fois sec, va donner la rigidité au montage. Le jour où je voudrai faire un cosplay en papercraft, je n’hésiterai pas à mettre 2 ou 3 épaisseurs de mat de verre; mais pour mes modèles qui sont juste exposés, une seule est suffisante.

La tête de l’animal, qui est un modèle complètement fermé, doit être découpé pour qu’on ait accès à l’intérieur. Personnellement j’ai créé une ouverture sous le menton, que j’ai recollée au pistolet à colle juste avant la mise en peinture

img_2210

3. la gravure

Une fois mon modèle solidifié, j’ai étalé dessus une généreuse couche de mastic de finition. Et c’est là que le véritable calvaire commence. Car pour obtenir un résultat lisse, il faut d’abord poncer le mastic. Mais en ponçant on fais apparaitre des défauts, donc on rajoute encore du mastic pour les cacher, donc on ponce encore une fois…… Bref, on n’en voit jamais la fin. Surtout que le ponçage est une étape relativement fastidieuse.

Le mastic de finition est un matériaux friable très sujet aux écaillages, c’est pourquoi j’en mets toujours le moins possible. Mais là je n’ai pas eu le choix, sachant que j’allais graver des rainures à la dremel dedans, je n’ai pas eu d’autre choix que d’étaler une couche d’une épaisseur d’1mm environ.

Néanmoins, après plusieurs soirées, le résultat est suffisamment lisse, on peut commencer à reproduire le motif. Heureusement, si on veut que celui-ci reste fidèle au film, ce ne sont pas les photos qui manquent sur internet.

img_2212   img_2313

Après plusieurs soirées supplémentaires à reproduire et graver le motif, on peut attaquer les reliefs. J’ai fait les miens tout simplement avec du carton et de la pâte à modeler qui durcit à l’air.

img_2316    img_2347

img_2415

4. la peinture

Une fois tout ça terminé, il est temps de passer à la peinture.

J’ai d’abord peint l’ensemble à la bombe en noir mat. Puis un lavis noir dans les creux pour bien les marquer. J’ai ensuite effectué un brossage gris très foncé sur tout l’ensemble. Je l’ai éclairci avec un deuxième brossage 1/2 noir et 1/2 gris très léger appliqué irrégulièrement sur l’ensemble, puis un 2eme tout aussi irrégulier. Une fois la base convenable, j’ai appliqué un brossage 1/2 cuivre + 1/2 or de façon à simuler des traces d’usure. J’ai fini par un brossage or pur sur les traces métallisés les plus importantes. J’ai ensuite achevé la peinture par un effet de vieillissement. Pour ce faire il m’a suffit de brosser certaines zones que je voulais voir patinées avec du bleu.

img_2410 img_2411 img_2412 img_2413

 img_2414 img_2420

C’est également à cette étape que j’ai fait les yeux. Ils sont découpés dans une bouteille de plastique bleue, l’éclairage est fait avec une simple petit lampe de poche attachée au niveau de la nuque de la tête. La poignée de cette lampe me sert d’ailleurs de tige et vient se placer dans un logement prévu exprès dans le buste.

img_2423 img_2425

Et voici le résultat final.

13700810

img_2434

5. et après?

Pour la petite histoire, j’étais tellement satisfait de ce casque que je n’ai pas voulu m’arrêter là et j’ai décidé d’en faire 4 de plus, à chaque fois avec des têtes d’animaux différents. J’ai donc démonté l’Anubis et j’ai moulé le buste pour en faire des copies et je l’ai reproduit en 4 exemplaires.

En parallèle j’ai ressorti le fichier de Horus (photo 1), j’ai demandé à un copain de modéliser une Bastet (photo 2) et un Thot (photo 3) et j’ai modifié le fichier d’Anubis pour en faire un Khnoum (photo 4).

Donc inutile de chercher ces casques dans la série, seul le Horus existe, les autres sont des exemplaires uniques. (Encore qu’il paraitrait que Thot ferait une petite apparition furtive, mais vous allez rire : je ne suis pas fan de la série)

110 210

310 410

Je ne vais pas vous ennuyer avec les photos intermédiaires, disons que les étapes de la réalisations furent sensiblement les mêmes. voici directement les photos finales, cliquez pour agrandir (Et désolé pour la qualité, je n’arrive pas à avoir mieux)

img_3010

Et après plusieurs mois et quelques centaines d’heures de travail…….

img_3013 img_3015 img_3016 img_3018 img_3014 img_1111  img_3019

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Plus créateur que collectionneur, Anubis évolue dans un univers de réalisations en tous genres, dans lequel on va de la musique à la décoration d'intérieur en passant par la peinture et autres techniques de modélisme.

24 commentaires

  1. hyper impressionnant !
    Il faut un paquet de courage pour le ponçage par contre !!

    Question: pour la dupli des bustes en moulage tu utilises quel procédé ??

    Gros bémol: faut vraiment changer les housses des canapés 😀 😀

  2. merci a tous

    effectivement les étapes de ponçage et de gravure mettent la patience à épreuve.

    @ Rintrah le buste à été moulé dans de la silicone de moulage, et j’ai fait les tirages en résine acrylique. Pour info si c’était à refaire je les referais dans une autre matière. La résine acrylique a les mêmes défauts que le plâtre : friable et lourde (pour des décorations murales c’est pas l’idéal)
    La couverture protégeais le canapé parce que je me mettais debout dessus pour fixer les supports au mur, mais c’est vrai que j’aurais pu la retirer pour la photo

  3. Pouah, ce travail de titan!!! C’est juste magnifique, je suis scié, tu as de l’or dans les mains mon gars!
    Et tout ça avec du papier! Tu as mon plus grand respect ^^

    Le Bastet et le Khnoum n’existent peut être pas dans la série, mais ils auraient très bien pu s’y intégrer étant donné la qualité du travail, ils s’accordent super bien avec la direction artistique générale de la série.

    Perso, mes préférés sont le Horus et surtout le Thot 😉

    En tout cas, ça me troue toueurs autant le fondement de voir ce que certains sont capables de faire avec peu de matos finalement, mais une grosse dose de créativité couplée à de la débrouillardise et de la dextérité.

    Bref, encore une fois, chapeau bas l’artiste!

  4. je viens de tomber dessus et je les trouves magnifiques !!!!

    étant un grand fan de cette série je vous tire mon chapeau 😉

    juste pour mon information ,combien de temps a tu mi pour faire 1 seul pièce et combien cela ta couter au total pour fabriquer 1 pièce ?

    en tous cas très beau boulot ^^

    • Merci

      Pour faire une pièce je dirais une bonne centaine d’heures, et un budget d’environ 100 à 120€ pour le consommable. (papier, résine, mastique, fibre de verre, papier de verre….. les peintures je les avais déjà)

      Et il devrait te rester de quoi en faire d’autres

  5. Pour ma part je suis en plein ponçage et resinage mais j avoue que c mega long,j éprouve quelque difficulté à poncer sur la face avant du buste ,la dremel n a rien comme outils de ponçage en vertical, par contre g fini la lance jaffa taille réel ,j espère être prêt pour le mangazur à Toulon en avril

    • En effet, la dremel est un outil de gravure, pas de ponçage. Toute cette partie là du boulot se fait…… à la main.

      Aller courage, c’est le plus pénible.

  6. Bonjour,

    Magnifique travail, la gravure des motifs est splendide.
    Vous dites que vous avez réalisé un moule du buste et du collier, du coup seriez vous prêt à vendre un tirage brut?

    Cordialement.

    • Merci.

      Je suis désolé, en réalité je me suis bien loupé dans le moulage, et j’ai du refaire toutes les faces avant, et une bonne partie des gravures sur le reste (surtout les rosaces) Du coup le moule, une fois mes 4 exemplaires tirés, je l’ai jeté.

  7. Pas de soucis, j’ai tenter ma chance on ne gagne pas à tous les coups :).
    Encore une fois un super boulot, c’est un des réplique fan made les plus réussie que j’ai vu sur le net.
    Ça rivalise largement avec ce que l’on trouve sur « the RPF »!

    • Salut.

      le Horus et l’Anubis tu peux les trouver facilement sur internet, pour peut que tu n’aie pas peur de faire des recherches sur les forums américains
      les 3 autres tu ne les trouvera pas ce sont des modèles uniques

Lâche un com' ou une insulte