Maquette Lego Princesses Disney

2

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un set que je vais vous présenter dans cet article mais ma maquette mettant en scène plusieurs sets Lego, principalement issus des gammes Disney et Elves. Ma fille de 6 ans est fan de Lego. Aussi, il y a deux ans, nous sommes allées visiter la première convention Lego de Montereau (77), organisée par l’association Puissance Brick. Et puis, j’inscris par la suite ma fille aux ateliers Lego que propose cette association. L’année suivante, je participe à la seconde convention Lego de Montereau en tant que bénévole. Cette année, je saute le pas et cette fois, ça sera en tant qu’exposante ! Ma fille ayant masse de sets Disney et lui ayant promis qu’un jour on ferait ensemble un grand « village de princesses Disney », le thème était tout trouvé ! Surtout que Lego a sorti l’an passé une série complète de figurines issues de ses plus grands dessins animés.

Matériel utilisé

Les sets Princesses Disney utilisés : Château de Cendrillon 41055, Carrosse de Cendrillon 41053, Palais de glace d’Elsa 41062, Château d’Arendelle 41068, traîneau de Kristoff, 41066, l’abri d’Anna 41147, Château de la Petite Sirène 41063, Palais de Jasmine 41061, la tour de Raiponce 41054, le voyage en mer de Vaiana 41150.

Une partie des sets Princesses Disney utilisés

Les sets Elves utilisés : Château de Ragana 41180 et Marché secret 41176. J’ai un peu modifier le château de Ragana parce que je voulais qu’il soit plus imposant en hauteur et moins long, pour tenir sur la plaque que je voulais utiliser. J’ai donc fait un étage supplémentaire et ai attribué ce château à Maléfique !

et pour le reste… un peu de Friends, avec notamment la montgolfière (set 41097) et surtout, du vrac issus de 4 énormes caisses de Lego que j’ai amassé depuis maintenant de longues années, donc les Lego de mon enfance.

Montage du paysage

L’idée était vraiment de faire une jolie maquette, exposable en convention, mais surtout il fallait qu’elle soit fonctionnelle, car après l’exposition de Montereau, cette maquette sera utilisée comme support de jeu par mes deux filles. Pour la taille de la base, je me suis fier à mes tables IKEA. J’en ai 6 en tout, 3 en longueur, 2 en largeur, la maquette mesure environ 1m10 par 1m70. J’avais déjà fait auparavant un essai de village de princesses Disney mais il n’avait pas été conçu de sorte à être transporté. De plus, la montagne que j’avais faite pour y mettre le château de la reine des neiges ne me convenait pas du tout : elle était minable ! Bref, aucun scrupule à tout démonter et à recommencer mais cette fois, en construisant plaque de base par plaque de base, de sorte à faciliter le transport. En gros, à part quelques briques placées à certains endroits stratégiques, les plaques ne sont pas fixées entre elles.

Voici quelques photos de mon semblant de « village de princesses » de l’an dernier, fait à la demande de ma fille. Mais ce n’était pas du tout transportable car monté sans se soucier des plaques de base.

Le résultat était franchement lamentable, ma montagne n’était pas réellement une montagne, ça faisait tout juste colline et sur les côtés, c’était tout plat, mais j’aimais assez bien mon idée de lac gelé au pied du palais de glace se terminant en chute d’eau puis en petite rivière coulant le long des châteaux des autres princesses Disney. J’ai donc décidé de garder mon idée de base mais en l’améliorant.

J’ai commencé par ce qui m’a pris le plus de temps, environ 2 semaines : la montagne de neige. En réalité, je me suis replantée dès le début en refaisant une montagne réduite, avec juste la place de poser le palais de glace d’Elsa au sommet (plaque 2 en fait) car je n’avais pas d’autres pièces grises pour faire mieux. Je n’avais pas la place pour mettre un lac gelé. Du coup, je me suis décidée à commander des pièces détachées sur bricklink pour cette partie, notamment des blocs rocheux 6082 et diverses briques grises. J’en ai profité pour me prendre également des pièces glacées, notamment des tiles (plaques plates sans tenons) ainsi que des rochers de glace, afin de surélever encore le palais et le rendre plus majestueux ! J’ai donc construit une montagne plus haute sur ma plaque 1.

Après la montagne de la Reine des neiges, j’ai réfléchis à la meilleure manière d’aborder ma rivière coulant devant les châteaux de Cendrillon et de la Belle et la Bête. J’avais en ma possession pas mal de vieilles plaques épaisses vertes et rectangulaires. J’ai donc travailler chaque plaque de base (32×32) de chacun des châteaux indépendamment, tout en faisant attention à avoir un relief similaire au niveau des jonctions. Et comme j’ai pensé que ça serait cool quand même d’avoir une rivière assez large au sol, j’ai fait un petit pont pour la petite rivière du dessus, avec un système de double chute d’eau. Ne vous triturez pas les méninges, vous comprendrez mieux avec les photos.

On voit ici la variété de plaques utilisées : du 16×16, du 16×24, du 24×24, du 32×32, du sérigraphié et du thermoformé.

Une fois les châteaux de Cendrillon et de la Belle et la Bête convenablement installés, j’ai aménagé façon plage de sable la partie extérieure de la nouvelle rivière se jetant dans la mer un peu plus loin. J’avais deux vieilles plaques que je voulais absolument intégrer à mon diorama qui se prêtait bien à cela. J’ai utilisé du jaune poussin parce que j’en avais masse dans mon vrac, oui ça pète un peu je l’admets, mais je ne voulais pas exploser mon budget, qui en a pris un coup avec l’achat des blocs montagneux puis toute la végétation. Une fois installé le petit palais de Jasmine et le bâteau de Vaiana, il reste un peu de place pour y mettre le rocher de Te Ka/Te Fiti.

J’avais aussi retravaillé le château magique de Ragana pour le transformer en un château un peu plus haut avec au sommet Maléfique (oui il me manque sa robe, perdue lors de l’anniversaire de ma grande… surement dans une des 4 caisses de vrac. Je l’aurais un jour, je l’aurais !) afin qu’il tienne dans ma plaque thermoformée que je voulais utiliser afin d’avoir un diorama avec différents reliefs (bon j’avoue, il y avait déjà du relief avec la montagne et les deux châteaux sur la colline, mais bon, en Lego, c’est trop facile de tomber dans le plat et la « carrétitude » !). Il suffit ensuite d’ajouter une végétation variée et hop, le tour est joué. J’ai fait un passage en lierre permettant d’accéder au château. Le reste est blindé en buissons et autres végétations.

Arrivé à ce point d’avancement, j’étais déjà satisfaite de ce que j’avais réalisé. Mais je ne savais plus trop comment faire pour la suite. Ma fille voulait absolument que j’ajoute son palais d’Arielle la petite sirène. Mais ça ne le faisait pas trop de le poser comme ça sur la plaque bleue. Alors j’ai imaginé un système de pyramide d’eau afin de créer un peu de relief et de séparer ce palais englouti du reste de la mer. J’y ai apposé des algues, pour faire un peu plus fond marin.

Il me fallait maintenant surélever un peu mon château d’Arendelle à cause de la grande rivière passant juste à côté et il me fallait également réfléchir à un pont reliant la partie Reine des neiges au reste de la maquette. Pour la surélévation, je me suis dit qu’une plateforme sur rondins de bois pouvait être une solution. J’ai fait une première partie plus basse pour le port, avec quelques caisses et tonneaux de vivres trainant sur le quai et une seconde partie plus élevée pour le château. A l’origine, je voulais construire un gros pont, où les véhicules auraient pu circuler, mais vu le peu d’espace disponible à Arendelle, j’ai préféré un pont piéton, beaucoup plus facile à réaliser. En plus, Arendelle, c’est une île à la base. D’un côté, une simple échelle à barreau, de l’autre, j’ai réutilisé une structure d’un set Vaiana que ma gamine (la plus petite, 3ans et demi) avait démoli avec l’ajout d’un escalier.

Il restait maintenant à combler surtout l’espace central, désespérément vide. Il faut dire que c’est moins accessible à mes filles donc il fallait que je place en priorité les éléments les plus importants sur les bords de la maquette. Sur la plaque entre les châteaux de Maléfique et de la Belle et la Bête, j’ai décidé de faire un cœur avec des plates rouges. Ça fera une belle plateforme d’atterrissage pour la montgolfière de la gamme Friends (set 41097).

Ça faisait un petit moment que je voulais faire le tigre de sable d’Aladdin, un de mes films Disney préférés. Sur une plaque 16×16, je tente avec ma masse de briques jaunes (oui dans le film le tigre est bleu mais c’est la nuit, et j’ai un gros stock de jaune !) d’arriver à quelque chose de potable et finalement, moi qui ne suis pas MOCeuse (faire ses propres créations), je trouve le résultat sympathique. Afin de casser la monotonie du tout placé horizontalement ou verticalement sur la base, que j’ai tapissée de jaune, je place le tigre avec un angle de 45°.

Pour marquer l’arrêt entre la verdure de la colline se trouvant derrière, j’insère un petit massif de rochers, qui vient compléter le relief de la plaque thermoformée qui se trouve sur un des côtés.

Pour matérialiser le passage de la mer à la terre, j’ai inséré un morceau de set Elves de ma fille (set 41175), avec une porte de lave coulissante.

Dans la verdure au centre de la scène, j’installe la tour de Raiponce, que me réclame ma fille depuis un moment déjà mais dont je ne savais pas trop où placer jusqu’à maintenant.

Il restait un peu de place sur le devant entre le château de Maléfique et le pont reliant à Arendelle. Ma fille a reçu un set Elves pour son anniversaire début Mars : le marché secret. Et bien, cela permettra de compléter notre village. Un village sans commerce, ce n’était pas possible !

Pour terminer, j’ai choisi de faire un chemin reliant tous les châteaux. J’ai enlevé celui que j’avais commencé en jaune, ce n’était pas joli et j’ai construit un chemin en gris clair et gris foncé principalement, mais aussi avec d’autres nuances, en utilisant de petites plates ou tiles, le plus du souvent du 1×2 ou du 2×2. Afin de conserver mon cœur, j’ai fait un chemin avec des tiles grises rondes et carrées pour l’accès au château de la Belle et la Bête. J’ai réitéré ce choix pour l’accès au pont.

Pour finaliser, il suffit de rajouter de la végétation un peu partout et quelques personnages par ci et là et le tour est joué : Donald et Daisy qui pique-niquent, un pêcheur, Pocahontas dans sa pirogue, un skieur, Peter Pan qui vient narguer le Capitaine Crochet sur un radeau de fortune, Alice à la poursuite d’un lapin blanc…

Voilà, pour terminer cet article, je vous propose une galerie de photos pour voir un peu plus de détails de ma maquette Lego sur les princesses Disney. Avec Ivankaiser, nous vous avons également préparé une petite vidéo de présentation de la maquette.

Pour voir ce diorama en vrai, car c’est toujours mieux en vrai que sur les photos, surtout pour de petits éléments cachés que je n’ai pas montré, vous pourrez me retrouver à la convention Lego organisée par Puissance Brick les 6,7 et 8 Mai 2017 à la Halle Nodet à Montereau. Venez nombreux, ça va être une très belle expo avec de très belles maquettes à voir !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

2 commentaires

  1. Old School Brick le

    Super boulot, des heures et des heures passées mais ça claque —–> il manque des Disney encore lol

    Félicitation pour ta première expo

  2. Très cool, la maquette! Je suis pas du tout fan des princesses, (après tout, je ne suis pas une fillette) mais j’apprécie néanmoins tout le travail qui a été mis là-dedans! La géographie en particulier m’as beaucoup plu et pour moi le clou du spectacle c’est la montagne de la reine des neiges! Le volume est imposant, elle domine vraiment le reste. Props pour le glacier et la neige accumulée sur les flancs!

Lâche un com' ou une insulte