step by step : comment faire son Nécronomicon

11

Salut à tous ! Me voici de retour d’une très longue absence pour vous présenter un nouveau petit tutoriel. Cette fois, je vais vous montrer comment fabriquer votre propre exemplaire du Nécronomicon. Bon, ok, moi j’ai fait le Nécronomicon, mais si vous voulez vous faire un manuscrit pnakotique, le grimoire de Gargamel ou tout simplement un vieux livre même pas magique à la place, le tutoriel fonctionne aussi.

 

LISTE DU MATÉRIEL

Pour commencer, il va vous falloir, pour les pages :

  • des feuilles de papier classique. Le papier ordinaire 80g pour imprimante fera parfaitement l’affaire. Méfiez-vous toutefois, certaines marques (je pense notamment à Clairefontaine) ont l’habitude de mettre leur nom par transparence en filigrane sur le papier, évitez-les. C’est inexploitable !
  • du café soluble
  • un bac ou un plateau étanche assez grand pour que vous puissiez y faire tremper vos feuilles

Pour la reliure : de la colle à bois et un morceau de tissu en coton.

Et pour les illustrations, il vous faudra bien sûr un ordinateur et une imprimante. Si vous ne voulez pas dessiner les pages vous même mais que vous préférez les récupérer sur internet, un logiciel de retouche d’images sera certainement très utile aussi.

LES FEUILLES

Étape numéro 1: l’infusion des pages

Commencez par remplir le plateau de café bien noir. L’objectif étant d’obtenir un liquide le plus sombre possible, vous pouvez rajouter du thé ou n’importe quelle substance soluble. Trempez vos feuilles une par une, pour bien permettre au café de s’infiltrer entre les feuilles, et laisser le tout infuser pendant…. pfiouuuu, plusieurs heures. Disons que toute une nuit c’est bien.

insufion

 

Étape numéro 2: le séchage

Passé ce délai, ressortez les feuilles toujours une par une, et posez-les sur une grille ou un plat qui passe au four. JE DIS BIEN UNE PAR UNE. Et ce faisant, vous allez la saupoudrer recto-verso de café soluble, réparti de façon irrégulière.

Une fois que toutes les pages sont faites, séchez tout ça au four. Avertissement : après que vous aurez cuit le café soluble au four, il va falloir quelques semaines pour que votre ouvrage n’embaume plus le café brûlé.

Gardez également à l’esprit qu’il y aura toujours quelques feuilles qui, une fois sèches, seront inexploitables, (je pense notamment à celle du dessus de la pile) donc n’hésitez pas à en faire 4 ou 5 de plus que prévu.

 

saupoudrage

Durant le séchage, le café soluble va fondre, se diluer irrégulièrement sur le papier qui va s’en imbiber, et se cartonner. Une fois sorties du four, le résultat devrait ressembler à ceci: des feuilles qui ont l’apparence et la texture du vieux parchemin.

résultat sorti du four

Il ne vous reste plus qu’à les imprimer.

Vous pouvez encore accentuer l’aspect vieilli de ces pages après l’impression en les froissant, chiffonnant, déchirant, en brûlant les bords et en faisant des trous dedans avec une cigarette, un bâton d’encens ou un pic à brochette en bois incandescent.

Chers enfants, n’oubliez pas que jouer avec le feu est dangereux, et n’hésitez pas à vous faire aider d’un adulte pour cette étape. Un bout de papier auquel on met le feu peut flamber très vite et brûler les doigts (et le tapis sur lequel il pourrait tomber).

Pendant ce temps…

LES ILLUSTRATIONS

Le temps que le papier passe ses 8 ou 10 heures dans son bain de café, je vais vous trouver une petite occupation, pour ne pas que vous trouviez le temps trop long. On va s’occuper des images.

Alors, vous avez plusieurs solutions :

  • vous pouvez dessiner vous même les pages de votre nécronomicon, puis les scanner et les imprimer. L’avantage, c’est que votre livre sera unique, l’inconvénient, c’est que suivant le nombre de pages, ça risque de prendre pas mal de temps, surtout si vous voulez des illustrations, et je ne suis pas sûr qu’une nuit sera suffisante pour tout faire.
  • vous pouvez récupérer des images sur internet et les traiter. L’avantage, c’est que ça va beaucoup plus vite que de les faire soi-même, l’inconvénient, c’est que les images récupérées ainsi sont rarement exploitables et doivent souvent être traitées avant d’être imprimées.
  • Notez qu’il existe aussi la possibilité de dessiner directement sur les feuilles une fois qu’elles sont terminées.

Nous allons choisir la seconde option. J’ai fait une recherche d’image sur google en rentrant « page nécronomicon » et sélectionnant « images de grandes tailles » et j’ai choisi une illustration, que j’ai téléchargé et ouvert avec Photoshop.

ab762a549fed6106127c17d990dbb3d7-d78zshn

Le traitement des images

La première chose à faire, c’est de passer l’image en noir et blanc. Pour cela, il y a plusieurs techniques, pour moi la plus simple étant d’aller dans image -> mode -> niveaux de gris

20

Ensuite, on va se débarrasser du fond gris. Allez dans image -> mode -> ajustements -> niveaux, et jouer un peu avec les curseurs de manière à éclaircir l’image de façon à ce que le fond soit complètement effacé. Puis validez.

21 22

Maintenant que le le fond à disparu, on va assombrir à nouveau le motif, qui a forcément pâti du traitement qu’on vient d’infliger à l’image. Au préalable, je me suis débarrassé des dernières tâches du fond au moyen de l’outil gomme.

Retournez dans image -> ajustements -> niveaux, et rejouez avec les curseurs cette fois pour assombrir l’image. Validez.

23   24

Maintenant que nous avons une belle image bien propre en noir et blanc, il faut la repasser en couleur, pour vieillir l’encre. Allez dans image -> mode -> couleurs RGB et validez.

Pour vieillir l’encre, allez dans image -> ajustements -> balance des couleurs, et poussez le curseur du haut à fond vers la droite, vers l’inscription « rouge », et validez.

25   26

 

 

 

 

 

 

Vous vous retrouvez avec une page blanche avec des écritures noires tirant sur le brun sale. Courage, c’est presque terminé. C’est juste que l’encre parait encore un peu trop « neuve ». Allez dans filtre -> flou -> flou gaussien, et réglez sur 0.5. L’image sera très légèrement floutée.

 27   28

 

 

 

 

 

 

Ça y est, c’est prêt. Votre illustration est prête à être imprimée.

Il ne vous reste plus qu’à faire subir le même traitement à toutes les autres illustrations que vous aurez choisi pour votre grimoire. C’est répétitif, je sais, mais je vous avais promis de vous occuper pendant que vos feuilles prenaient leur bain.

 

La reliure

Maintenant que vous avez dormi, que vos pages sont sèches et imprimées, il faut encore les relier.

Assemblez-les entre deux planches dans un étau, de manière à ne laisser que la tranche des pages dépasser, et au moyen d’une scie à métaux faites des petites entailles tous les 4 ou 5 cm. Glissez-y des bouts de ficèle ou de ruban imprégnés de colle à bois, et laissez sécher. Une fois fait, badigeonnez copieusement la tranche des pages avec de la colle à bois, et collez un morceau de ruban ou de tissu, toujours en coton et lui aussi imprégné, sur toute la surface exposée par la tranche des pages.

6 reliure 1ere étape

Et voilà. Il ne vous reste plus qu’à vous bricoler une couverture pour votre grimoire, et vous voilà en possession d’un authentique faux grimoire de magie plus vrai que nature.

titre

20160222_105408 20160222_142441

 

3 4 7 8 6

 

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Plus créateur que collectionneur, Anubis évolue dans un univers de réalisations en tous genres, dans lequel on va de la musique à la décoration d'intérieur en passant par la peinture et autres techniques de modélisme.

11 commentaires

  1. J’avais fait la même il y a quelques années par contre j’avais le soucis de l’odeur. Les feuilles ont une très forte odeur, une solution pour ça? (parce que même après tout ce temps ça sent encore!)

    Pour accentuer le côté vieux, on peux aussi chiffonner la feuille avant.

    • il y en a des méthodes pour accentuer le coté vieux, mais le soucis des « chiffonades » c’est qu’elles paraissent trop récentes (idem pour les déchirures)

      l’odeur est partie d’elle même au bout de quelques semaines, mais il faut dire que chez moi le livre est présenté ouvert comme sur la photo, ce n’est pas une mise en scene.
      de temps en temps je tourne les pages, pour changer un peut la déco

    • Merci infiniment pour ce tutoriel, il m’a beaucoup servi pour un futur scénario pour l’Appel de Cthulhu. J’ai peut être une solution pour l’odeur de café. Je laisse bien reposer les feuilles à l’air libre, et une fois par semaine je fait brûler de l’encens et je pose les feuilles sur le porte-encens ( http://www.ezyboutique.com/WebRoot/LaPoste/Shops/box13021/4EB5/7B26/0895/648F/80A8/0A0C/05E7/98A0/tour_porte_encens_en_bois_design.jpg ). ( Pour les encens je préconise Spiritual guide, Hanuman’s devotion, etc…). Encore merci beaucoup excellente soirée à vous ! =)

  2. Très beau boulot bravo !
    Y’a t’il possibilité d’avoir un lien pour la police d’écriture (les symboles) car je n’arrive pas à la trouver?

  3. Salut c’est du super boulot. Je pence faire le même tard pour un GN. Aurai tu les différents dessin déjà modifier? J’ai pas de logiciel de retouche d’image donc sa m’aiderai bien.
    Merci

Lâche un com' ou une insulte