Faut-il se lancer dans Lego Dimensions ?

0

Vous avez vu en rayon les différents packs de Lego Dimensions et vous hésitez à vous lancer ? Cet article est fait pour vous. Petite mise au point sur les points forts et les points faibles de ce jeu.

Présentation

Lego Dimensions est le fruit d’un partenariat entre Lego et Warner Bros et ce sont les britanniques de TT Games, les développeurs récurrents de la série Lego en jeux vidéo, qui sont à l’œuvre.

On connaît les nombreuses licences Warner Bros à franchir le cap de l’aventure Lego en jeux vidéo, mais de là à mélanger les genres de 14 univers bien différents, il fallait le faire. Les jeux vidéo Lego sont réputés pour leur humour et celui-ci est bien présent dans Lego Dimensions, il se trouve même être encore meilleur vu les interactions avec des personnages aussi différents les uns des autres.

14 univers lego dimensions

Il existe une ancienne planète au centre du Multivers Lego habitée par Lord Vortech. Il est dit qu’il contrôle les éléments fondamentaux sur lesquels cette planète est construite et peut contrôler tout le Multivers Lego. En s’autoproclamant chef, Lord Vortech convoque des personnages venant des différentes dimensions Lego pour l’aider à retrouver les briques de construction de la civilisation Lego. Certains ont accepté, d’autres se sont rebellés. Seul le pouvoir combiné des plus grands héros Lego peut arrêter Lord Vortech.

Quand un vortex mystérieux et puissant apparaît soudainement dans diverses dimensions Lego, différents personnages de DC Comics, Le Seigneur des anneaux et La Grande Aventure Lego sont aspirés. Pour sauver leurs amis, Batman, Gandalf et Cool-Tag sautent courageusement dans le tourbillon. En voyageant dans les endroits au-delà de leur imagination à la recherche de leurs amis, ils se rendent vite compte que Lord Vortech avait convoqué des méchants venants des différents mondes Lego pour l’aider à contrôler le monde. Plus son pouvoir grandit, plus les dimensions se mélangent, des personnages font des rencontres inattendues, et les frontières se brisent. Nos héros doivent voyager à travers l’espace et le temps pour sauver leurs amis avant que les vortex ne détruisent toute la Lego humanité. (Histoire reprise sur le site Wikipédia, les jaquettes de jeux ne faisant plus leur taf depuis longtemps…)

jaquette-arrière-lego-dimensions

Désolé, j’ai eu une tablette graphique à Noël ^^

Si le scénario peut être comparé à une recette de cuisine bien classique, avec des ingrédients dont la combinaison peut sembler plutôt douteuse tellement ils sont parfois différents (mélanger du ninjago avec du ghostbusters, WTF ?), il faut dire que la sauce prend plutôt bien, ce multivers nous promet de belles choses. Partons à l’aventure en quête des « pierres maîtresses », ces artefacts contrôlant le portail dimensionnel. Du classique, de l’humour, du mélange des genres, du cassage de briques en continu …

Avant de vous lancer, vous avez de la petite monnaie ?

Allez, on va commencer fort. Si vous n’avez pas un budget conséquent, autant tout de suite ne pas commencer l’aventure Lego Dimensions (ou attendez les soldes !). Rien que le pack de base vous coûtera 99€ (il est cependant trouvable moins cher sur le net autour de 75€, même peut-être moins), comprenant le jeu, un portail, 3 figurines Lego (Batman, Gandalf et Cool Tag) et un véhicule (Batmobile) à monter. Ce pack vous permettra de vivre entièrement le mode scénario (mais pas de récupérer tous les items) ainsi que 3 mondes libres (sur les 14 existants). Bref, un peu moins de 20 heures de jeu en perspective mais avec pleins de zones d’ombre. Et franchement, quand tu joues à Lego Dimensions, c’est comme pour les Mario, l’objectif à atteindre est le 100%.

Donc vous pouvez acheter en option des « Fun Packs » à 15€, contenant chacun 1 personnage ainsi qu’1 véhicule ou 1 gadget. Il y a aussi les « Team Packs » à 25€, contenant chacun 2 personnages et 2 véhicules et/ou gadgets. Et enfin, il y a les « Level Packs » à 30€, contenant 1 personnage et 2 véhicules et/ou gadgets et déverrouillant une nouvelle aventure spécifique à la franchise proposée.

SAM_6275

Un p’tit full-set, ça vous tente ?

Pas besoin d’acheter tous les packs sortants néanmoins pour tout débloquer, il suffit de bien sélectionner ses achats. Mais finir Lego Dimensions à 100%, ça coûte combien du coup? D’après le site Gamesidestory, il faut débourser un peu plus de 500€ au total pour espérer finir le jeu. Vu comme ça, il y a intérêt d’avoir un putain de jeu de la mort de la race qui tue. Sauf que, c’est loin d’être le cas…

Gameplay

Je ne vais pas comparer Lego Dimensions avec les précédents jeux Lego, je n’ai jamais réussi à accrocher aux jeux vidéo Lego jusqu’à Lego Dimensions. Le truc qui m’a séduit dans le cas présent : les figurines et l’aspect collection Lego.

Un aspect positif, face à la concurrence des Skylanders, Disney Infinity et autres amiibos, c’est le montage des figurines et véhicules. D’ailleurs, surtout les véhicules. Car en accumulant des pièces dans le jeu, on peut les améliorer pour débloquer de nouvelles compétences. Il y a toujours des figurines ou véhicules à manipuler et déplacer sur le Toypad, on ne peut pas jouer vautré dans son canap’, ce n’est tout simplement pas possible dans ce jeu. Ce qui peut être aussi pénible, c’est que la notice du véhicule ou de l’objet n’est pas matérielle, elle n’apparaîtra à l’écran qu’au moment venu de l’utilisation dans le jeu. Les notices des véhicules et gadgets sont toutefois téléchargeables sur le site Lego pour ceux qui auraient acheté un pack figurine sans avoir le jeu, pour la collection.

 notice-lego-dimensions

Un aspect négatif de ce montage, c’est que les véhicules et autres objets sont faits de petites pièces et donc en démontant pour reconstruire autrement, c’est là qu’une petite rondelle décide de se détacher sournoisement et d’aller rouler sous ton énorme meuble de télé, indéplaçable bien entendu… Bref, l’idée est bonne mais dans les faits, c’est un peu galère. Après, on peut toujours valider l’upgrade du véhicule sans le modifier dans la réalité, la puce contenue dans le socle des figurines n’étant pas capable de faire la différence.

Chaque figurine, objet ou véhicule, lorsqu’il est placé sur le socle du portail (aussi appelé Toypad), apparaît à l’écran. Dans le pack de base, on a Batman et sa Batmobile, Cool Tag (de The Lego Movie) et Gandalf. Chaque personnage a ses propres compétences qui permettent d’accomplir des quêtes ou d’accéder à des zones limitées.

portail-toypad

Le Toypad comprend 3 zones distinctes, permettant de résoudre des puzzles en déplaçant les figurines. Il est possible de placer jusqu’à 7 figurines/véhicules/gadgets

Les figurines, véhicules et autres objets sont vraiment sympa, j’aime beaucoup ! Les designers de Lego se sont vraiment fouillés les méninges pour nous pondre des véhicules miniatures transformables avec exactement les mêmes pièces et assez fidèle aux modèles. Par contre, s’il y a quelque chose de vraiment rédhibitoire dans le jeu, c’est la conduite des véhicules ! Oh purée ! Déjà rien que pour entrer dans le véhicule, c’est une vrai galère, mais alors la conduite, c’est à gerber. Ça va trop vite, les commandes ne sont pas précises… bref, c’est le GROS POINT NOIR DU JEU !!!

Sans-titre-1

Concernant le Toypad, ce n’est pas un simple portail puisque régulièrement dans le jeu, il faut changer les figurines de place afin d’esquiver des attaques ou activer les plateformes dans l’ordre afin de débloquer un accès. Ce n’est pas non plus révolutionnaire, c’est même un peu tout le temps les mêmes actions à accomplir mais ça a le mérite de casser la monotonie du jeu.

Sinon, pour le reste du gameplay, c’est mode bourrin, on pète tout ce qui nous entoure pour accumuler des pièces Lego et quand on arrive aux Boss, la stratégie à adopter ne demande pas trop l’activation de vos neurones : tout est simple dans ce jeu (à part entrer dans un véhicule…) !

1446439302-7437-capture-d-ecran

Pour progresser dans l’aventure, il faudra jongler entre les différents personnages pour utiliser au mieux leurs compétences. Par exemple, Batman peut viser une cible prédéfinie avec son Batarang pour la détruire ou utiliser son grappin sur les crochets rouges présents dans le décor. Cool Tag, elle, peut entre autre sauter plus haut que les autres et peut donc atteindre des zones inaccessibles pour ses comparses. Le vieux Gandalf, lui, peut utiliser sa magie pour réparer des constructions détruites. Les autres personnages ont d’autres compétences (qui parfois sont communes à plusieurs personnages, heureusement pour le porte-monnaie) comme le piratage d’éléments technologiques ou la plongée sous marine par exemple, compétences qui ne servent qu’à accéder à du contenu supplémentaire, le mode scénario du jeu étant finissable avec les 3 persos de base. Nous jonglons donc entre les personnages pour résoudre les puzzles du jeu. J’aime vraiment ce genre de jeu. Par contre, en achetant des figurines additionnelles, on a tendance à se gâcher un peu le jeu par la facilité, genre Wonder Woman capable de voler dans les airs, pratique pour aller d’un point 1 à un point B sans se décarcasser…

001

Un puzzle à résoudre à l’aide du Toypad… simpliste

Le mode histoire vous fait partir à la recherche des pierres maîtresses, dont chacune a une capacité : ouvrir une faille temporelle déclenchant une cinématique la plupart du temps avec un élément d’un autre univers venant à votre rescousse, changer la taille des personnages (grandir ou « nainir » ^^) pour accéder à de nouvelles zones ou nouveaux objets, faire apparaître 3 tourbillons de couleurs différentes capables de vous téléporter vers un autre tourbillon de la même couleur, donner une couleur à votre personnage pour résoudre des casse-têtes (connaître les mélanges des couleurs primaires est indispensable ^^) ou encore donner aux personnages de nouvelles compétences comme lancer de l’eau, du feu, de l’électricité ou de l’engrais pour plante.

Malgré des mécanismes répétitifs, la force de Lego Dimensions est de proposer quelques niveaux différents, à l’image du monde de l’espace un peu psychédélique avec graphismes en 2D ou encore le labyrinthe façon Dungeon Crawler en hommage à Gauntlet. On peut citer également le monde de Scooby-Doo où les graphismes prennent un trait cartoon, personnages inclus. C’est tip-top !

LD_GameplayScreenshot_7_bmp_jpgcopy

Le monde de l’espace

Technique

Le jeu est plutôt joli (ça reste un jeu Lego hein !), on n’est pas dépaysé, les univers sont bien retranscrits visuellement et sonorement, les thèmes principaux étant repris, mais mixés également avec des thèmes préparés pour l’occasion. C’est vraiment cool de retrouver dans un seul jeu autant d’univers ayant bercés son enfance.

002

Voyage au cœur de la Comté

Maintenant, je vais vous parler d’un autre gros point noir de ce jeu. Avant de commencer, je vous rappelle que ce jeu a été testé sur Wii U et je ne sais pas si les mêmes effets ont été observés sur les autres consoles sur lesquelles Lego Dimensions est sorti mais le jeu comporte pas mal de bugs. J’ai dû à de nombreuses reprises (au moins 5 fois, ça commence à faire) redémarrer en catastrophe ma console victime de freeze. Bien sûr, à chaque fois, j’ai dû recommencer une partie des niveaux, ne sauvegardant pas tous les 5 minutes non plus… Bref, franchement, le jeu est prenant mais c’est vraiment très désagréable d’avoir de si gros bugs pour un jeu payé aussi cher !

Conclusion

Alors s’il fallait répondre à la question contenue dans le titre, ma réponse serait : Attendez les soldes ! Le jeu est loin d’être une bombe mais il est quand même sympa, surtout quand on a beaucoup de personnages, l’ambiance fait vraiment le boulot, j’ai accroché à mort. Mais il y a le prix, les nombreux bugs… on ne peut pas fermer les yeux dessus…

Au niveau des packs de niveaux supplémentaires, ils ne sont pas tous au même niveau. Le meilleur à mes yeux est le pack Portal où, tout en se démarquant du jeu original (jeu à la première personne, pouvoirs liés au portail), ce niveau spécial nous permet de placer des portails sur des surfaces dédiées afin de se rendre d’un point A à un point B en se téléportant, de retrouver le mécanisme des gels propulsif et répulsif, les tourelles, les cubes à placer, les mécanismes à activer, les tubes gravitationnels,… et bien sûr GLaDOS. Les casses-têtes proposés sont progressifs et vraiment bien pensés. Les fans du jeu de Valve seront ravis, ceux de Retour vers le futur beaucoup moins, le niveau proposé par le pack éponyme ayant été bâclé à la simple ouverture et fermeture du premier opus de la trilogie, bref, niveau plié en 30 minutes.

lego-dimensions-portal

Le Level pack de portal, un pur bonheur !

Vous voilà prévenus, ne vous laissez pas submerger par la vague de hype stagnant autour de Lego Dimensions. Les figurines et les véhicules Lego, c’est la classe (enfin, celles et ceux des univers qui ont bercé notre culture). Le jeu avec seulement le pack de base est bien fade. Alors réfléchissez bien, êtes-vous prêt à investir ?

SAM_6283

 

66%
66%
 Pour les enfants pourris gâtés !

Jeu plutôt plaisant mais bourré de bugs mélangeant habillement 14 univers très variés, des supers-héros de DC Comics au Seigneur des Anneaux, pour les geeks, les différentes licences made in Lego (Lego Movie, Chima ou Ninjago) pour les jeunots ou encore Ghostbusters et Retour vers le Futur pour les trentenaires nostalgiques. Comme pour tout jeu vidéo Lego, l' humour est omniprésent.

Les interactions avec le Toypad et les différentes figurines apportent un peu de nouveauté, mais on ne peut plus jouer vautrer dans son canap'.

Jeu pas indispensable si on n'a pas le budget qui va avec...

  • Scénario/Ambiance
    8.5
  • Gameplay
    5
  • Graphismes
    6
  • Musiques / Sons
    7
  • Notes des internautes (3 Votes)
    4.8
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Lâche un com' ou une insulte