Anthologie Playstation Vol.1

2

C’est l’été, le soleil tape, le sable s’écrase sous vos pas pour former l’empreinte de vos pieds, les vagues viennent s’entrechoquer sur vos pecs exacerbés … Bref, vous êtes à la plage et entre deux marées, vous cherchez votre best-seller de l’été. J’ai bien un ouvrage à vous proposer, l’Anthologie Playstation (volume 1) mais il est un peu volumineux pour rentrer dans votre valise !!

Il y a environ un an paraissait l’Anthologie Nintendo 64, premier ouvrage édité par Geeks-Line. Un peu plus tard, la nouvelle boite d’édition récupérait les droits pour la traduction française du bouquin Megadrive XXVème anniversaire. Ces premiers ouvrages, bien que n’étant pas exempts de tout reproche, partaient sur de bonnes bases. Voyons voir si cela va continuer avec l’Anthologie Playstation …

2015-07-17-10.06.10

Ici je vous présenterai la version collector de l’ouvrage (qui ne diffère que très peu de l’édition standard).

packaging

On retrouve un ouvrage massif (+ d’1 kg) reprenant les codes de l’ouvrage Anthologie Nintendo 64. L’Anthologie Playstation est prévue en 3 volumes (le second paraîtra en septembre 2015 et le dernier en novembre 2015). Le premier volume dont il est question ici comprend 408 pages.

Le livre est à un format proche du A4 (un peu moins long) et possède une couverture cartonnée rigide. Un fourreau lui-aussi cartonné permet de ranger et protéger le livre. Un simple autocollant numéroté différencie de premier abord l’édition collector d’une édition standard. On remarque que pour l’Anthologie Playstation, il y a 2500 collectors de prévus alors qu’il y en avait 2000 pour l’Anthologie Nintendo 64.

anthologie-playstation-1

Une coquille est à signaler sur la traduction en kanji du terme Playstation.

Voulez vous en savoir plus ? Voir

contenu

Au sommaire, on retrouve une quarantaine de pages sur l’histoire de la Playstation. On commence carrément par l’origine de Sony, ce qui permet de comprendre comment cette firme japonaise est devenue leader dans l’industrie culturelle et des technologies grand public. C’est un peu indispensable pour apprécier la formidable opportunité et le coup de génie de Sony de lancer sa propre machine. Bien entendu, une partie sera consacrée à la tentative d’accord entre Sony et Nintendo pour la conception d’un lecteur CD-Rom faisant office d’extension pour la Super Famicom. Miam ! Le volume 1 de cette anthologie étant consacré aux années 1945 à 1997, cet historique s’arrête donc en 1997, on retrouvera la suite dans les volumes 2 et 3.

Ensuite, on a droit à 12 interviews d’acteurs de la scène Playstation :
Lorne Lanning, fondateur d’Oddworld Inhabitants, et développeur du jeu L’Odyssée d’Abe, sorti en 1997 sur PS1.
Charles Cecil, développeur du jeu Les chevaliers de Baphomet, le célébrissime Point’n Click de la PS1.
Richard Brunois, directeur de la communication de Sony Playstation France.
Yūji Horii, principal créateur et scénariste de la saga Dragon Quest.
Rodney Alan Greenblat, designer sur PaRappa The Rapper.
Osamu Sato, game designer de LSD, le jeu le plus zarb’ de la PS1.
Kanta Watanabe, compositeur sur Panzer Bandit et Rakugaki Showtime.
Hitoshi Sakimoto, compositeur sur Final Fantasy Tactics ou encore Vagrant Story.
Martin Edmondson, co-fondateur de Reflections Software, développeur de Destruction Derby 1 et 2 et Driver 1 et 2.
Hiromasa Iwasaki, journaliste pour le magazine japonais Dengeki Playstation D.
Masaya Matsuura, compositeur sur de nombreux jeux musicaux de la PS1 : Parappa the rapper, Vib Ribbon, ou encore Um Jammer Lammy.
Denis Friedman, fondateur de la filiale française de Psygnosis.

anthologie-playstation-cecil

Ensuite, une vingtaine de pages est consacrée au Hardware, on plonge au cœur des entrailles de la Playstation : les processeurs, puces et autres composants. Entre les textes et les photos, on retrouve un tableau comparatif des principales consoles de 5ème génération, de quoi avoir une vision globale des capacités et composants de chaque machine de l’époque. On en apprend également un peu plus sur les différents modèles de Playstation, au nombre de 30 (en comptant les modèles PS One). On découvre des prototypes de manettes, parfois très proches de la manette de la Super Famicom… Il y a vraiment pleins d’anecdotes sympathiques, comme celle sur le pourquoi du cd noire des jeux Playstation. Il y a des trucs vraiment bateaux comme la signification des différents pictogrammes ou les nombreux accessoires, mais là encore, cela permet de découvrir de nouvelles choses, souvent réservées au territoire nippon. Il y a aussi quelques pages réservées aux modèles spéciaux, comme la magnifique Net Yaroze, qui a permis à de nombreux développeurs en herbe de se lancer.

On continue par le gros de l’ouvrage, la ludothèque de la machine, avec plus de 200 pages. Les jeux sont classés par ordre alphabétique par année. Ce volume 1 traitant des années 1994 à 1997, il ne sera donc question ici uniquement des jeux sortis à cette période. C’est donc un peu déconcertant lors de la recherche d’un jeu en particulier, car même dans l’index contenu en fin d’ouvrage, les jeux sont classés pareillement, par ordre alphabétique par année … Alors il est vrai qu’il fallait faire un choix pour compiler les 4178 jeux sortis sur Playstation mais personnellement, je n’aurais pas procédé de la sorte et aurait opté pour un plus classique classement alphabétique. Toutefois, ce choix par année de sortie peut faire ressortir l’évolution technique et graphique des jeux, c’est le point positif que je trouve à ce classement et c’est clairement le choix éditorial de J’m Destroy, le responsable de Geeks-Line, l’éditeur du livre. On peut tout de même espérer un index global par ordre alphabétique dans le dernier volume reprenant le tout, histoire de s’y retrouver, et ça, c’est vraiment une très bonne idée !

antholohie

Si on compare la présentation des jeux de cette Anthologie Playstation avec l’Anthologie Nintendo 64, on remarque que des modifications ont été apportées. On trouve toujours l’éditeur et le développeur, le genre, le nombre de joueurs, les dates des sorties dans les différents territoires, le nombre de CD de jeu (qui remplace la taille du Game Pak pour la N64) et une notation sur 5 étoiles. Exit donc l’indice de rareté (ça donnait toujours une idée), mais exit aussi les différents supports sur lesquels sont sortis le jeu. Même si cette info se trouve dans le texte, ce n’est plus aussi visible et lisible ! Autre info manquante qui fait défaut, l’information concernant le texte à l’écran, je trouvais ça bien pratique moi qui suis allergique à l’anglais … On note aussi la disparition de la traduction du titre des jeux en japonais (personnellement, ça ne me manque pas) et le nombre d’exemplaires vendus (info surement trop compliquée à compiler pour autant de jeux).

Pour chaque jeu, on retrouve le visuel de la jaquette ainsi qu’un ou plusieurs screenshots du jeu. Les jeux  vraiment mineurs, genre les petits jeux japonais inconnus et sans intérêt n’ont droit qu’à 1/8 d’une page, les jeux plus conséquents auront droit à une moitié de page. Quelques incontournables auront même droit à une page entière. Bref, c’est plutôt bien équilibré. Au sujet de la notation, il y aurait toujours quelque chose à redire vu que ça reste subjectif, donc je n’en parlerai pas. On retrouve les anecdotes en bas de certains jeux, c’est appréciable pour les plus curieux d’entre nous. Il apparaît toutefois qu’il y a eu au moins une inversion de jaquette pour un jeu (Twinbee Taisen Puzzle Dama), personnellement je n’ai pas remarqué d’autres erreurs, ne m’intéressant de manière général qu’au PAL.

2015-07-19-10.03

Suite à cette ludothèque, 20 pages sont consacrées aux versions collectors ou autres éditions spéciales. Là encore, c’est classé par année de sortie. Il y a de nombreuses photos pour illustrer, même si leur qualité laisse parfois à désirer.

Enfin, cette Anthologie Playstation se clôture avec un index reprenant tous les jeux par ordre alphabétique par année de sortie de 1994 à 1997, en précisant la page à laquelle le jeu est présenté. Quelques screens de jeux ont été intercalés pour faire moins « liste ».

2015-07-19-10.03

La version collector de l’Anthologie Playstation comporte quelques pages supplémentaires dédiées à la publicité. On y retrouve la campagne de lancement de la Playstation avec les affiches du comité anti-Playstation mais aussi des campagnes publicitaires de jeux. L’ouvrage se termine sur 4 pages d’artworks sur Oddworld.

Concernant la mise en page,  elle est plutôt agréable mixant texte en colonnes et images. On retrouve des similarités avec l’Anthologie Nintendo 64 niveau design pour présenter les différents chapitres. C’est pas mal, ça permet de donner un aspect un peu « collection » à ces ouvrages, qu’on espère nombreux ! Par contre, le choix des couleurs est un peu moribond. La couverture grise, ok, mais alors le titre en vert glaire, très peu pour moi. Malheureusement, cette couleur est reprise tout au long de l’ouvrage et ça fait quand même bien dégueu, les mecs, vous avez déconné sérieux là !

2015-07-17-10.15.23

conclusion

L’édition standard de l’Anthologie Playstation est vendue au prix de 39,90€ et l’édition collector (24 pages supplémentaires) au prix de 49,90€ sur le site Geeks-line. Personnellement, j’avais profité d’une offre de lancement pour acquérir les 3 ouvrages en collector et je recevrai un vinyl de la B.O. d’Oddworld avec le second livre.

anthologie playstation 1 geeks line

Pour conclure, je dirais que cette Anthologie Playstation est un bien bel ouvrage pour les fans de la Playstation. Bien que ce bouquin soit loin d’être parfait, je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à le parcourir et que j’ai appris plein de choses sur la Playstation. Je vous conseille donc cet ouvrage si comme moi vous avez passé de nombreuses heures sur les nombreux jeux de cette merveilleuse console qui a révolutionné le monde vidéoludique.

83%
83%
 NEED !

Un bouquin à avoir dans sa collection pour tous les amateurs de la mythique PLAYSTATION !

  • Packaging
    8
  • Contenu
    9.7
  • Illustrations
    8.5
  • Intérêt général
    9.5
  • Prix
    6
  • Notes des internautes (5 Votes)
    7.8
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

2 commentaires

  1. Je n’ai acheté que l’anthologie N64 qui pour moi reste l’un des meilleurs bouquins que j’ai pu lire tant par la qualité de l’objet que par le contenu.

    Il est agréable de voir que Geeks Line continu sur la même lancé et essaye vraiment de mettre en place quelque chose de cohérent d’un point de vue visuel. Déjà trois bouquins dont deux totalement original, c’est vraiment un bon début.

    Il n’y a plus qu’a espérer qu’ils ne tombent pas dans les mêmes travers que Pix !

    Franchement si ils peuvent venir compléter la série avec la master system, la dreamcast et la saturn ça ferait une belle collection.

    voir après pour (re)faire un ouvrage sur la SNES la NES, quelque de chose plus complet et plus joli que ce qu’a pu sortir Pix et on aurait une belle série de livre dans la bibli !

Lâche un com' ou une insulte