Sur les traces de Miyamoto

1

J’ai pas mal de bouquins sur la culture vidéo-ludique sur mes étagères. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un bouquin de Pix qui m’a bien plu, il s’agit de Sur les traces de Miyamoto, écrit par William Audureau.

L’auteur

William Audureau a débuté le journalisme en écrivant pour Nintendo Magazine au début des années 2000. Il a ensuite rejoint Jeux Vidéo Magazine entre 2006 et 2008 avant d’écrire pour différents journaux, comme Le Monde.fr, en qualité de spécialiste des Jeux vidéo ou des nouvelles technologies.

william-audureau

Il bosse parallèlement pour Pix’n Love comme historien du Jeu vidéo. Son premier livre, L’histoire de Mario nous racontait comment le plombier avait su rapidement s’imposer comme la mascotte de Nintendo sur les 10 premières années de sa création. Plus récemment, il accouchait d’une analyse historique sur le marché des consoles dans les années 1976 à 1980 dans Pong et la mondialisation.

William Audureau a également établit la traduction de la biographie de Ralph Baer, toujours pour les éditions Pix’n Love.

ouvrages-william-audureau

Packaging de l’ouvrage

Le bouquin Sur les traces de Miyamoto est décliné en 2 éditions, correspondant chacune à une couverture différente. L’édition STAR propose une couverture en hommage à Super Mario Bros et l’édition FORCE a une couverture dédiée à The Legend of Zelda, les 2 grandes créations de Monsieur Miyamoto. Un bel hommage, aussi bien qu’un bon choix marketing vu le nombre de fans de ces 2 licences.

sur-les-traces-de-miyamoto-audureau-star-forceLe livre fait 352 pages et est au format A5. La couverture n’est pas rigide mais est souple, la prise en main en est meilleur mais du coup l’ouvrage n’en est que plus fragile. Un vernis est utilisé sur la couverture, ce qui lui donne un aspect brillant par endroit et rend les écritures mat plus percutantes (plusieurs noms de personnes et personnages ayant marqués Miyamoto). Par contre, attention à la manipulation, le vernis peut partir facilement à force de poser le bouquin un peu partout (forcément, si j’en parle, c’est que c’est ce qui est arrivé à mon livre !).

Le livre est paru en Juillet 2014 et est vendu à 22€.

Contenu

L’idée du livre retraçant les débuts de Miyamoto est apparue à William Audureau quand il a travaillé à l’écriture de son livre sur Mario.

Sur les traces de Miyamoto est une sorte de pèlerinage biographique retraçant l’itinéraire de Miyamoto de 1952 à 1986, soit de sa naissance jusqu’aux sorties de Super Mario Bros et The Legend of Zelda, sans doute les deux œuvres pour lesquelles le monsieur a le plus donné de sa personne. William Audureau a pris le parti d’arrêter son livre à ce moment car par la suite le rôle de Miyamoto au sein de Nintendo change beaucoup, il prend du galon.

J’ai bien dit « sorte de pèlerinage biographique » car en fait, ce n’est pas vraiment une biographie, et de toute façon elle n’est pas officielle. Explications ! William Audureau n’a pas interviewé Miyamoto pour rédiger son livre. Il a fait un énorme travail de recherche et a compilé un nombre très important d’interviews (+ de 300) effectuées dans plusieurs langues. Il lui a ensuite fallu effectuer un immense travail de synthèse et mise en forme pour arriver au bouquin de 352 pages qu’on a aujourd’hui entre les mains.

sommaire

L’auteur s’est également rendu au Japon dans les villes de Sonobe et Kanazawa, respectivement là où Miyamoto a grandi et là où il a fait ses études pour mieux comprendre les origines de son imaginaire et comment il pense. Il est vraiment allé « sur les traces de Miyamoto », d’où le titre du livre. William Audureau a même eu accès au mémoire de fin d’études que Miyamoto a écrit pour l’université de Kanazawa où il a suivit une formation de designer industriel. On découvre alors que le jeune Miyamoto a conçu un jouet éducatif pour apprendre les nombres, il avait donc déjà du ludique plein la tête.

Miyamoto a longtemps cherché sa voix : ses envies de devenir Mangaka et l’échec de ses prises de contact avec la profession, le design industriel devant le mener à dessiner des frigos ou autre appareil ménager, son envie de création pour surprendre le monde, son anti-conformisme, son entretien pistonné avec Hiroshi Yamauchi, le président de Nintendo, qui a su capter le potentiel du jeune homme…

sur-les-traces-de-miyamoto

Conclusion

Sur les traces de Miyamoto 1952-1986 : De Sonobe à Hyrule est vraiment un bouquin coup de cœur. Mais en achevant sa lecture, on en redemande car on reste sur un sentiment d’inachevé. Il devrait y avoir prochainement un tome 2.

86%
86%
COUP DE COEUR !

Je conseille la lecture de "Sur les traces de Miyamoto" à tous les fans de cette figure emblématique de Nintendo.

  • Packaging
    8
  • Contenu
    8
  • Intérêt général
    9
  • Prix
    9.5
  • Notes des internautes (0 Votes)
    0
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Un commentaire

Lâche un com' ou une insulte