Donkey Kong Country : Tropical Freeze – Wii U

0

2014 sera t-elle l’année où l’on verra la Wii U se redresser ? En tout cas, en attendant les nouveaux Mario Kart (qui sort fin Mai) et Super Smash Bros (sortie prévue fin d’année), Nintendo, par l’intermédiaire de Retro Studio (Donkey Kong Country Returns [Wii], Mario Kart 7 [3DS], Metroïd Prime [GC/Wii]), nous a de nouveau remis le couvert sur l’une de ses licences phares, Donkey Kong Country !

introduction

Donkey Kong est une figure emblématique de Nintendo depuis déjà de longues  années. Il est apparu pour la première fois en 1981, créé par Shigeru Miyamoto en personne, dans un jeu d’arcade où il kidnappait une gentille demoiselle et où un petit personnage à l’allure déjà assez ressemblante au futur Mario grimpait de plateformes en plateformes pour venir délivrer la jeune fille des griffes de l’imposant gorille. Nintendo fut même attaqué par Universal City Studios pour plagiat sur King Kong mais le procès joua en faveur de Nintendo.

dkkk

Nintendo laissa le gorille au placard pendant une dizaine d’année, il faut dire que les gens préfèrent les héros aux méchants. Retrouvons-nous maintenant en 1994.  Le studio Rare sort le jeu de plateformes Donkey Kong Country sur Super Nintendo, mettant en scène le célèbre primate Donkey Kong et son ami Diddy partant à la recherche du King K.Roll, un horrible reptile ayant volé toutes les bananes avec ses sbires, les Kremlings. Ce premier jeu mettant Donkey en position de héros sera un véritable succès commercial : plus de 9 millions de cartouches vendues (3ème meilleure vente de la SNES, derrière Super Mario World et Super Mario All Stars) ! Ça y est, la carrière du gentil gorille est lancée ! S’en suivra de multiples suites sur les différentes consoles de Nintendo.

dkc

scénario

Une flotte d’animaux Vikings envahit l’île des Kong. Expulsés sur un îlot lointain, Donkey et ses amis Diddy, Dixie et Cranky n’ont pas l’intention de laisser cette bande de manchots et associés s’accaparer leur monde. Ils partent donc à la recherche de leur chef au travers de 6 mondes dans des paysages tropicaux (mangrove, jungle, atoll…) saupoudrés d’un zeste de glace (d’où le titre !).

coca

Voulez vous en savoir plus ? Voir

gameplay

Comme à l’accoutumée dans la série des Donkey Kong, il faut parcourir des niveaux remplis de bananes et de passages secrets. Pour les adeptes du 100%, il faudra aussi récupérer les lettres KONG ainsi que toutes les pièces de puzzle disséminées.

Les défenseurs du gamepad noteront l’absence d’utilisation des fonctionnalités de leur protégé (hors off-TV bien sûr), mais cela permet au joueur de choisir sa manette préférée: gamepad, pad pro, wii mote… (J’avais détesté DK Country Returns qui ne nous laissait pas le choix et nous imposait la wii mote!)

Bref, tout est mis en œuvre pour renouer avec le gameplay ancestral. La maniabilité complexe de Donkey Kong (lourdeur) est à coupler avec les avantages d’un de ses camarades : aller plus loin avec le jet-pack de Diddy, plus haut avec les couettes de Dixie et se servir de la canne de Cranky afin de sauter dans les ronces sans se faire toucher.
On pourra toujours dire qu’un perso est plus avantageux qu’un autre (à l’image de Super Mario 3D World!) Cependant, pour pallier à ça, Retro Studio nous a prévu des endroits accessibles uniquement avec certains personnages, de quoi varier le gameplay en incitant au changement de « son » ou plutôt « sa chouchoute ».

donkey-kong-country-tropical-freeze-wii-u-wiiu-1370972897-016

La licence Donkey Kong est réputée difficile, et cet opus ne déroge pas à la règle. Que les rageux qui s’énervent pour un rien s’en aillent car ici, la règle est d’apprendre de ses erreurs en recommençant maintes et maintes fois certains passages délicats. De même, pour vaincre les différents boss, il faudra mordre la poussière plusieurs fois afin de déceler leurs points faibles. Les combats sont assez longs et donc les erreurs se paient cash car on ne dispose que de 2 cœurs par personnage. Si les combats peuvent sembler répétitifs, nous avons au moins la chance d’avoir de vrais boss, demandant de la réflexion et ne se contentant pas de leur sauter 3 fois sur la tête pour les mettre au tapis.
Et pour rendre le challenge encore plus corsé, les tonneaux pour récupérer un compagnon ne sont pas nombreux durant votre parcours !

On ne s’ennuie jamais dans Donkey Kong : on jongle toujours entre parcours de plateformes, sauts de liane en liane, balade à dos de rhino, en wagon ou en fusée-tonneau. De plus, on retrouve de nouveau les niveaux sous-marins, héhé ! Bref, les fans depuis la première heure de la série sur SNES apprécieront, les novices découvriront ses atouts avec bonheur.

 

technique

Le jeu jouit de très beaux graphismes, à vous en hérisser les poils! Il suffit d’ailleurs de regarder la texture de ceux de notre gorille pour s’en convaincre. Oui, la Wii U est bien une console HD ! On a aussi de sublimes cinématiques en images de synthèse ! De plus, le jeu tourne en 60ips.
Le level design est exceptionnel, chaque monde est bien différent et possède sa propre « patte » graphique. Le jeu en général se déroule en 2D, avec cependant quelques passages en 3D isométrique, notamment lorsque l’on est dans le wagon. De plus, la bonne fluidité du titre est très agréable dans ce jeu de plateforme ! Par contre, gros reproche : les temps de chargement (plus ou moins 20 secondes quand même) !

ob_2a811

La licence Donkey Kong Country possède un fort héritage, notamment au niveau sonore. La musique est orchestrée par David Wise en personne. Pour les novices, il s’agit du compositeur des musiques originales des deux premiers Donkey Kong Country sur Super Nintendo dans les années 90. On oscille donc entre retour aux sources et nouveautés. La musique est variée : on apprécie tout aussi bien la douceur des niveaux aquatiques avec des sonorités très typiques, que les rythmes plus rock lors des phases de combats.

conclusion

 

Je n’avais pas du tout aimé la version sur Wii de Donkey Kong Country Returns imposant de jouer à la wiimote, je l’avais vite délaissé et je ne peux donc pas trop comparer les 2 jeux. Ce que je peux vous dire par contre, c’est que j’avais la trilogie Donkey Kong Country sur Super Nintendo et que j’avais adoré ! Mon appréciation du jeu aura donc sans doute été teintée de nostalgie.
Autant le dire directement, même sans chercher à atteindre ces fameux 100%, le titre nous propose de longues heures de jeu. En effet, Donkey Kong Country : Tropical Freeze compte 6 mondes. Si cela semble peu (DKC Returns sur Wii en contenait 8), il faut savoir que chaque niveau est assez long. Et bien entendu, on peut débloquer un monde secret.

donkey-kong-country-tropical-freeze-wii-u-wiiu-1390255165-041

Le soft nous propose un mode coopération 2 joueurs. Cependant, chaque personnage ayant ses propres capacités et le joueur 1 étant obligé d’incarner Donkey Kong le lourdaud, la partie peut vite se transformer en cataclysme dans votre couple si vous jouez avec votre conjoint ! Ce mode est donc à privilégier pour la rigolade, mais il reste plus délicat si vous comptez terminer tout le jeu ensemble.

Donkey Kong Country : Tropical Freeze - Wii U

88%
88%
Bon poulet

Donkey Kong Country : Tropical Freeze est dans la lignée de la trilogie SNES ! C'est un excellent jeu de plateforme qui propose véritablement un challenge aux joueurs en quête du 100%.

  • Scénario / Ambiance
    6
  • Gameplay
    9
  • Graphismes
    10
  • Musiques / Sons
    10
  • Intérêt général
    9
  • Notes des internautes (0 Votes)
    0
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Lâche un com' ou une insulte