Yo ! Noid sur Nes, le bouffeur de Pizza !

4

Plusieurs grandes marques ont eu leur mascotte héros de jeux vidéo, un bon moyen de faire de la publicité pour leurs produits. Si ce n’est déjà fait, je vous conseille la lecture du dossier de Karimsun sur le placement de produits dans les jeux vidéo. Aujourd’hui, la team GGS vous propose le test de Yo ! Noid sur Nes (exclu US) vous proposant d’incarner le Noid, l’anti-mascotte de Domino’s Pizza. Y’a de la tomate dans l’air !

 

Contexte historique

 

En 1986, Domino’s Pizza se crée une anti-mascotte, le Noid, qui tente par tous les moyens inimaginables de détruire les pizzas et d’empêcher leur livraison en 30 minutes chrono !
Le Noid est vêtu d’une combinaison moulante rouge, possède des oreilles de lapin et est affublé d’un gros N noir floqué dans un cercle blanc sur sa poitrine.

Le nom de cette anti-mascotte a été vite trouvé. En effet, The Noid proviendrait d’ « annoyed », qui signifie ennuyé ou encore contrarié. Dans le cadre d’une campagne publicitaire, un premier jeu vidéo est sorti en 1989 sur ordinateurs (C64 et MS DOS) intitulé « Avoid the Noid » (en gros, on peut traduire par « évitez le Noid »). Le but du jeu est de livrer une pizza dans un délai d’une demi-heure dans un immeuble rempli de Noids (certains sont armés de missiles guidés par infrarouge ou cherchant les pizzas, d’autres sont armés de ballons d’eau).

avoidnoid

Fin 1990 sort un second jeu où vous incarnez cette fois le Noid ! Il s’agit de Yo ! Noid sur Nes, qui est une exclusivité US. Enfin, en partie seulement… Car Capcom reprend le moteur du jeu famicom Kamen no Ninja – Hanamaru, rien que ça. Hop, on change quelques sprites par ci, par là et la routourne a tourné !

Le Noid a ensuite été rapidement abandonné par Domino’s Pizza suite à un événement tragique (un employé déguisé en Noid pour faire de la pub a été tabassé à mort par un groupe de jeunes, outch !). Du jour au lendemain, le Noid est mis au placard sans aucune annonce ! Hum, ça sent l’affaire étouffée mais heureusement, GGS est là pour rétablir la vérité vraie ! Le Noid ne réapparaîtra qu’en 2011 pour une nouvelle campagne publicitaire, prétexte à fêter ses 25 ans d’existence. C’est l’occasion de retrouver le Noid dans de nouvelles aventures vidéo-ludiques (enfin si on peut appeler ça comme ça !) : « The Noid’s Super Pizza Shootout » est un jeu facebook hommage à « Avoid the Noid ».

Comparaison des jeux Kamen no ninja – Hanamaru et Yo ! Noid

Avant d’attaquer la comparaison, nous allons vous présenter rapidement le jeu original Kamen no ninja – Hanamaru, qui est sorti en mars 1990 au Japon sur Famicom. Le héros du jeu, Hanamaru ressemble à Akakage, un ninja japonais populaire qui porte lui aussi un masque rouge semblable, créé par Mitsuteru Yokoyama en 1967 (aussi connu pour ses œuvres Tetsujin 28-go ou Giant Robo). Akakage est apparu dans plusieurs mangas, dessins animés ou films. Il a aussi eu droit à un jeu Famicom publié par Toei Animation en 1988 et intitulé Kamen no ninja – Akakage. Il semblerait donc que  Hanamaru soit une parodie d’Akakage.

hanakakage

Kamen no ninja – Hanamaru est un jeu de Now Production et est édité par Capcom. Il reprend le moteur du jeu Wagan Land (1989), du coup les 2 jeux se ressemblent un peu.

Kamen no ninja – Hanamaru vous place dans la peau d’Hanamaru, un jeune ninja voulant découvrir ce que sont devenus des enfants disparus dans un parc à thème « l’île des loisirs » à travers 14 niveaux. Le héros est muni d’un faucon mécanique fonctionnant à la manière d’un frisbee. Il doit rassembler des rouleaux de parchemin pour obtenir des pouvoirs spéciaux. Tous les 2 niveaux, Hanamaru rencontre un boss dans un combat de cartes.

Pour la localisation américaine du jeu Yo ! Noid, Capcom a fait équipe avec Domino’s Pizza pour promouvoir la mascotte de l’entreprise, du coup ils ont modifié les graphiques, le son et la présentation. Aucun des mécanismes de jeu n’a été modifié. Si le jeu a gagné en cohérence pour le marché occidental, c’est au détriment de toute la conception des personnages qui était un des points forts du jeu original. La plupart de la musique du jeu a été utilisée pour Yo! Noid, bien que quelques morceaux aient été modifiés. Quelques nouveaux morceaux ont été écrits pour donner une atmosphère plus américaine.

couv

Le pompage du jeu Kamen no ninja – Hanamaru atteint donc un niveau assez élevé pour le développement de Yo! Noid. Les niveaux sont agencés de la même manière et le gameplay est identique. Comme dit auparavant, en gros, seuls les sprites ont été modifiés pour faire paraître les deux jeux comme différents aux premiers abords. Mais en grattant un peu, on se rend bien compte des grosses similitudes entre les deux jeux de Capcom.

simple

Voulez vous en savoir plus ? Voir

Scénario

 

L’histoire de Yo ! Noid prend place dans la ville de New York. Vous incarnez un livreur de Domino’s Pizza déguisé en Noid, un personnage en costume moulant rouge avec des oreilles de lapin, mascotte de la firme, dans un jeu de plateformes. Muni de votre yo-yo (c’était donc ça la signification du Yo! de Yo! Noid!!!!!!), vous devrez combattre les voyous à la botte de Mr. Green qui terrorise la ville de New-York. Vous parcourez les niveaux en scrolling horizontal (sauf le niveau 13 qui se déroule en scrolling vertical) avant d’affronter des rivaux imposteurs dans un petit jeu de réflexion, où le but est de manger plus de pizzas que son adversaire.

YoNoidAd

Gameplay

Yo ! Noid est peut être un jeu qui fait sourire tellement son héros a l’air niais, mais le jeu n’est pas si facile que ça. En effet, comme c’était souvent le cas à l’époque, votre personnage ne possède pas de barre de vie, ce qui signifie que chaque coup reçu est fatal ! Et oui ! Il va y avoir du game over dans l’air ! Dans les années 90’s, ça ne faisait pas peur aux joueurs, bien au contraire. Quand nous étions gamins, on ne pouvait pas avoir autant de jeux qu’aujourd’hui, alors quand on en avait un, on était bien content qu’il nous fasse passer de longues heures devant l’écran pour obtenir le générique de fin. Après ces heures à frissonner, à progresser étape par étape, finir un jeu était comme l’obtention d’une ultime récompense, de celles qui nous donnent envie de danser la samba en slip devant sa télé (non, non, je ne parle pas de moi…).

Yo ! Noid comprend 14 niveaux à parcourir. Tous les 2 niveaux après le premier, vous devrez combattre un imposteur dans un concours du plus gros mangeur de pizzas. Miam ! Afin de faciliter votre tâche, vous pouvez trouver durant votre parcours dans les différents niveaux des cartes bonus (doublement ou triplement de vos pizzas lors du concours, poivre qui annule la carte de votre adversaire et piment qui fait perdre jusqu’à 5 pizzas mangées par votre concurrent).

sprites

Sessions de plateformes :

Les commandes sont assez simples. Un bouton pour sauter, l’autre pour lancer son yo-yo. On peut ajouter à cela une commande spéciale pour activer un parchemin de magie qu’on a ramassé en chemin quand on a récupéré assez d’énergie de spell (barre qui se charge au fur et à mesure qu’on récupère des parchemins de spell).

ex

Il existe 3 parchemins de magie. Celui du Noid noir vous permet de courir plus vite et de sauter plus haut (super utile dans le niveau 13 où il faut grimper de plateformes en plateformes pour atteindre le sommet de l’immeuble par exemple). Celui d’explosion tue tous les ennemis à l’écran instantanément. Enfin, celui de broyeur de pizzas tue les ennemis au sol grâce à une secousse. Ces parchemins de magie s’obtiennent parfois directement dans le jeu mais se trouveront la plupart du temps en shootant dans les gros parchemins de spell (reconnaissables par leur taille plus grande que les autres). On pourra aussi trouver des vies supplémentaires et une invincibilité provisoire dans ces gros parchemins.

Le Noid a plus d’un tour dans son sac. Dans certains niveaux, on aura l’occasion de s’essayer à certaines de ses inventions : un hyperboard (ni plus ni moins qu’un simple skateboard en fait – niveau 3), un broyeur de pizza (fonctionne un peu à la manière d’un ballon sauteur, permet d’écraser les ennemis et de sauter beaucoup plus haut que d’habitude, durée limitée – niveau 4) ou encore un ornithopter (sorte d’hélicoptère qui permet au Noid de voler – niveaux 8 et 14).

Les niveaux sont assez variés. La plupart se déroulent en scrolling horizontal et il y en a même quelques uns où l’écran défile tout seul. Pour le niveau 1, ça peut surprendre au départ, mais il y a un aller-retour vertical des plateformes, censé représenter la montée ou la descente de l’eau, on a plutôt l’habitude que ça soit l’eau qui fasse ce mouvement. Pour le niveau 3 qui se déroule au skatepark, on ne peut pas utiliser le yo-yo pour on ne sait quelle raison. On peut tout de même vaincre les ennemis en leur sautant dessus, mais malheureusement, les chocs de collision sont tellement mal faits que des fois, on ne comprend pas pourquoi on meurt alors que le skate a bien touché la cible.

yo-noid-nes-042

Lors de ses pérégrinations, le Noid aura l’occasion de rencontrer une vingtaine d’ennemis différents. Ça va du pécheur aux poissons, du mécanicien au joueur de football américain volant… Bref, c’est très varié mais pas vraiment coordonné. Certains seront vaincus en un seul coup de yo-yo, pour d’autres, il faudra s’acharner un peu plus. Pour les invulnérables, on pourra toujours utiliser les parchemins de magie.

Chaque niveau n’est pas très long, pourtant, le jeu jouit d’une plutôt bonne durée de vie. Si parcourir les 14 niveaux du jeu vous demandera un peu moins d’une heure une fois le jeu parfaitement maîtrisé, le chemin pour y parvenir peut être long. En effet, comme dit auparavant, la moindre erreur est fatale. Il n’y a pas de place à l’approximation dans Yo ! Noid. Mais à force de persévérance (et aussi surtout les répétitions des niveaux pour une meilleure mémorisation), on parvient à se souvenir précisément de l’emplacement de chaque bonus, la position des ennemis ou encore les passages délicats où il faut redoubler de vigilance. Comme dit le proverbe, on apprend de ses erreurs !

Il existe 4 passages secrets dans le jeu qui permettent, en cas de résolution du problème posé, à savoir frapper un certain nombre d’ennemis dans une sorte de jeu de taupes dans le temps imparti, de finir le niveau plus rapidement grâce à un raccourci. Par contre, en cas d’échec, on recommence au début du niveau, avec une vie en moins bien entendu !

yo-noid-nes-011

 Pour accéder à ce jeu bonus, il faut trouver un passage secret présent dans les niveaux 2,6,7 et 9. Ce passage est invisible bien sûr et il faudra bien chercher dans tous les recoins pour le trouver.

yo-noid-nes-012

 

Concours de mangeurs de pizzas :

Les combats de boss dans Yo ! Noid sont originaux. En effet, on ne s’affronte pas avec les poings mais avec l’esprit, c’est beau ! Bref, on s’engage dans un combat de cartes où l’adversaire commence toujours, avec choix de carte aléatoire, il ne prend donc pas forcément directement ses plus grosses cartes. Heureusement d’ailleurs, car il a souvent des cartes plus fortes que les nôtres. Par contre, nous avons pu récupérer lors des sessions de plateformes des cartes bonus cachées (ou non d’ailleurs) dans le paysage : doublement ou triplement de vos pizzas lors du concours, poivre qui annule la carte de votre adversaire et piment qui fait perdre jusqu’à 5 pizzas mangées par votre concurrent.

yo-noid-nes-005

Le personnage qui a la plus grosse quantité remporte la différence entre les 2 cartes en pizzas à manger. Il faut remplir sa jauge en mangeant des pizzas pour vaincre l’adversaire. Il ne se passe donc rien si on met une carte identique. Il est à noter que si on a le bonus poivre ou piment, il suffit de se contenter que son adversaire ne remplisse pas sa jauge car même si à la fin, il a mangé plus de pizzas que votre Noid, il sera contraint de déclarer forfait car il vous restera des cartes alors que lui n’en a plus aucune. C’est toujours bon à savoir, surtout dans les derniers niveaux.

Si vous perdez contre votre adversaire, vous perdrez une vie et devrez recommencer au niveau précédent le concours de mangeur de pizzas. Pas cool !

Technique

Yo ! Noid est un jeu jouissant d’assez bons graphismes pour un jeu Nes. On distingue bien les différentes mimiques du Noid, les ennemis sont variés, les niveaux aussi. Les univers traversés sont très colorés. L’animation du jeu est relativement fluide. Bref, c’est une bonne surprise à ce niveau !

Au niveau sonore, Yo ! Noid propose différents bruitages somme toute assez classiques. Quant à la musique, même s’il y en a plusieurs, les sonorités restent peu variées. Aucune des pistes n’est mauvaise, mais rien ne sort du lot et ne vous titille plus que ça.

noid

 Conclusion

J’ai apprécié de jouer à Yo ! Noid. Bien sûr, ça n’atteint pas les sommets d’un Super Mario Bros, mais c’est une bonne surprise tout de même de retrouver un jeu à mascotte dans un bon jeu de plateformes. Alors bien sûr, on pourra toujours faire du pinaillage sur le fait que la version US est un pompage d’un autre jeu JAP et on n’aurait pas tord, mais là n’est pas la question. Yo ! Noid, c’est un jeu sympa avec un héros super niais, et on en redemande.

Toute la difficulté du jeu réside dans des phases de plateformes où la moindre erreur est fatale. L’apprentissage par cœur des différents passages délicats est la clé du succès. Les niveaux sont suffisamment colorés et variés, le gameplay en phase de plateformes est plaisant et la présence de combat de cartes, quelque peu monotone, apportent la diversité et l’originalité du titre.

Yo ! Noid - Nes

76%
76%
 

Yo ! Noid est un bon petit jeu de plateforme mettant en scène la mascotte de Domino's Pizza.
Au cours des 14 niveaux relativement variés du jeu, on aura l'occasion de se frotter contre des imposteurs lors de combats de carte où la réflexion est de mise.

  • Scénario / Ambiance
    7
  • Gameplay
    8
  • Graphismes
    9
  • Musiques / Sons
    6
  • Intérêt général
    8
  • Notes des internautes (0 Votes)
    0
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 33 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythme

4 commentaires

  1. Tu m’as trop donné envie de me le prendre. Par contre je ma tate à le prendre en jap… Le design a l’air plus cool quand même. A voir.

  2. sympa ce test, j’avoue que je ne connaissais pas du tout, ni en US ni en Jap mais le jeu a l’air sympa, après je ne suis pas un fan de la chaine domino pizza donc je le testerai plutôt en jap :p

  3. Merci kem pour ce test.

    Dingue l’histoire du mec tabassé et tué qui était déguisé en Noid.

    Un bon petit titre ayant son charme en US et différemment en JAP. Dans le mien (U.S) j’ia me^me le coupon pour avoir une pizza gratos 😀

Lâche un com' ou une insulte