Probotector – Nes

0

Probotector, c’est toute une histoire ! À cause de nos amis (ou pas !) Bosch (pas la marque de perceuses, les bouffeurs de saucisses de l’autre côté de la frontière allemande), c’est toute l’Europe ainsi que par extension les kangourous australiens qui ont eux aussi du Pal qui ont bénéficié d’une refonte graphique et scénaristique de Contra. Je vous invite d’ailleurs à lire le dossier Contra écrit par notre cher et tendre Ivankaiser (tiens, son pseudo a une consonance allemande, le traître !).

probotector niv1

Une scène culte du jeu!

Contexte historique

Probotector, c’est à l’origine un jeu d’arcade développé et édité par Konami, sorti sur borne en 1987 et connu sous le nom de Contra. Vous y incarnez deux militaires envoyés sur une île perdue pour mettre un terme au plan d’invasion massive planétaire d’un groupe terroriste. Le jeu promet donc des échanges musclés entre les différentes forces en présence. Miam miam !
Le jeu a été porté sur ordinateur en 1988 (Amstrad CPC, C64, DOS, ZX Spectrum) et 1989 (MSX2) , généralement sous le nom de Gryzor et sur console famicom en 1988 sous le nom de Contra.

contra

Une pouffiasse pour vendre la borne et le tour est joué.

En Europe, le jeu ne débarquera sur Nes qu’en 1990, soit 2 ans après les sorties japonaise et américaine. La faute à qui ? Vous osez le demander ? C’est très simple, nos voisins allemands, (vous savez la deutsch qualität !) ont des lois bien pourries dont la Bundesprüfstelle für jugendgefürdende Medien, une loi de censure prohibant les ventes de jeux violents aux mineurs. Aïe ! Mais Konami a plus d’un tour dans son sac : hop je transforme les mercenaires par des robots, je change le titre et comme ça, ça passe comme une lettre à la poste ! C’est bien connu, les combats de robots sont non-violents !

Du coup, tous les jeux de la série sortant peu après sur NES, Game Boy, SNES et Megadrive seront adaptés en Europe (+ Australie) avec les mêmes règles de modification par rapport aux versions originales. Les jeux de la série Contra ne redeviendront semblables aux originaux en version PAL  qu’à partir du jeu Contra : Legacy of War sorti en 1997 sur consoles PS1 et Saturn.

nes

 

Scénario

Probotector prend donc place dans un futur assez éloigné, en l’an 2633 alors que nature et technologie de pointe coexistent. La paix est pourtant menacée par un groupe d’extraterrestres ayant pris place dans une forteresse des îles Galga. Deux robots de combat, RD008 et RC011 ont pour mission d’anéantir toute menace extraterrestre.
Le jeu est donc jouable seul ou à deux. Sachez tout de même qu’à deux, la barre de vie des ennemis n’est pas doublée, donc vous en viendrez à bout plus facilement.
Probotector vous propose 8 niveaux de jeu, se terminant chacun par un boss.

Voulez vous en savoir plus ? Voir
À l’époque, on remarquera le soin apporté aux traductions ainsi qu’à leurs corrections :
prob

 

Gameplay

8 niveaux, 3 vies, 3 continues… Finir Probotector n’est pas chose aisée. Première chose : les ennemis sont nombreux. Deuxième chose : ils couvrent beaucoup d’angles avec leurs tirs et leurs autres attaques. Troisième chose : l’environnement est lui aussi hostile (quand ce n’est pas la chute qui vous guette, c’est une plateforme recouverte de piquants qui vient vous empaler sur place…). Probotector, c’est un parcours du combattant à répéter encore et encore pour en venir à bout. L’enchaînement entre les différents niveaux ne proposant pas tous le même style d’avancée (scrolling horizontal pour les niveaux 1, 5, 6, 7 et 8, scrolling vertical pour le niveau 3 et fausse 3D pour les niveaux 2 et 4) peut perturber le joueur. Jouer à Probotector, c’est comme faire ses gammes au piano, il faudra les répéter sans cesse avec précision pour que ça rentre ! Konami avait prévu le coup pour aider ses disciples : le code Konami.

probotector12

Un passage qui rend fou.

Voulez vous en savoir plus ? Voir

Pour ce qui est de votre robot, il est capable de faire un salto avant avec l’aisance et la légèreté d’une petite chinoise de 10 ans. Par contre, un seul contact avec un ennemi et c’est le KO assuré. À Probotector, on ne rigole pas ! La moindre erreur et c’est le tapis !
Votre robot peut s’allonger sur le sol et peut aussi, chose peu commune, se déplacer dans l’eau sans se noyer. Et sans rouiller s’il vous plaît !

Et les armes dans tout ça ? Vous commencez avec un tir simple. Vous pouvez obtenir des bonus en tirant sur les ennemis ou sur des boites : tir tri-directionnel, tir rapide, laser ou tir tournoyant au niveau des armes et invincibilité ou vie supplémentaire au niveau des bonus.

armes

Les déplacements de votre robot sont assez fluides et on peut tirer même en sautant !

Technique

Au niveau des graphismes, on peut dire que chaque niveau est assez reconnaissable par rapport aux autres grâce à une palette de couleurs à chaque fois bien différente. Par contre, il faut reconnaître que les fonds de certains niveaux sont quand même bien vides, comme par exemple les niveaux 5 et 6, où le fond est tout simplement noir !
Si on se place niveau par niveau, les décors ne sont pas très diversifiés et sont très simples.

probotector-005

On constatera de nombreux ralentissements du jeu, notamment quand il y a beaucoup d’ennemis à l’écran. Des clignotements sont aussi présents ! Ah, cette bonne vieille nes !

On peut dire qu’au niveau sonore, c’est un peu léger ! Le bruitage des tirs est assez classique et la musique présente, bien que sympathique et bien rythmée est vite répétitive. Il n’y a pas assez de variations selon les niveaux. Au moins, on connaît la chanson !

Conclusion

Vous l’aurez compris, ce test n’avait pas du tout comme objectif de comparer la version PAL avec la version originale. Probotector a sa petite histoire, alors savoir si c’est mieux avec des rambos plutôt que des robots, vous n’aurez qu’à poser la question à Mémé, peut être qu’elle aura la bonne réponse.

Voulez vous en savoir plus ? Voir
En bref, Probotector, c’est un bon jeu Nes à posséder absolument !

Probotector - NES

72%
72%

Probotector est un bon run and gun. D'une difficulté assez élevé, il propose un challenge intéressant à relever, d'autant plus si vous jouez à 2.

  • Scénario / Ambiance
    6
  • Gameplay
    9
  • Graphismes
    7
  • Musiques / Sons
    6
  • Intérêt général
    8
  • Notes des internautes (2 Votes)
    4
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Lâche un com' ou une insulte