Hagane the final conflict-Super Nintendo

15

Pendant la période féodale,les shinobis et shinobus étaient des marginaux, experts dans l’art du combat et de la survie. Leur réputation est tombée à l’eau lorsqu’ils ont été remis au goût du jour, dans les années 80 aux USA, avec de mauvais films d’action. A Hong Kong, des cinéastes peu scrupuleux produiront en masse des films de « ninjas », incroyablement mauvais, pour se faire un maximum de fric en surfant sur cette nouvelle mode.  Cette mode toucha aussi les jeux vidéo. Ces jeux utilisaient tous les clichés issus du cinéma pour attirer le beauf moyen en mal de sensations fortes, créant ainsi une nouvelle catégorie de jeu : le Ninja Game. Parmi toutes ces productions, il y a eu du mauvais, du bon, du très bon et quelques chefs d’œuvres. Il existe aussi quelques jeux inclassables qui redorent les lettres de noblesse du Ninjutsu. L’un d’entre eux n’est autre qu’Hagane.

Lorsque j’entends le nom « Hagane », je suis pris  d’un sentiment de danger imminent. Je me rappelle mon combat mental contre cette cartouche démoniaque. Grâce à ma rage légendaire, je m’en suis sorti indemne. Si vous lisez ce test, c’est que vous êtes prêt à tenter le diable.  Arriverez-vous à dominer vos émotions pour terrasser ce jeu maudit par le clan Koma ? Allez-vous réussir à ouvrir les portes de votre chakra pour gagner le droit de défier SHURA-OH et AMANO-IKASUCHI ?  J’en suis certain.

3

Hagane: The Final Conflict  est sorti en 1994 au Japon sur Super Famicom. Il est arrivé en 1995 aux USA et en Europe. Il a été programmé par les petits gars du studio de CaProduction. Il a été édité par Hudson Soft et RED. Hagane est sorti en édition limitée en Amérique du Nord. Le jeu était disponible chez Blockbuster Video (en location). Il était pratiquement introuvable dans les boutiques US. Il a été distribué par Virgin en Europe.

Présentation du jeu

Le jeu est un Side-Scroller,que l’on peut classer dans la catégorie des Ninja Games. C’est l’un des rares représentant du genre sur la console de Nintendo et c’est sans conteste l’un des meilleurs du genre toutes consoles 16 bits confondues.

2

Hagane n’a pas une tronche de porte-bonheur.

Les clans Fuma et Koma vivent dans l’ombre, et cherchent à maîtriser les arts secrets du Ninjutsu et de la magie noire. Les membres de ces clans ont une force et un pouvoir spirituel dépassant l’entendement. Chaque clan se compose de plusieurs factions. Le clan Fuma se base sur les signes chinois pour différencier les siennes (la vache, le tigre, le dragon etc.). Le clan Koma arbore différentes couleurs pour identifier les membres de chaque faction (dragon blanc, dragon d’or, dragon rouge etc.).  Les factions du clan Fuma savent que que les autres factions existent, mais ne les ont jamais vues. Ils sont coupés du reste du monde et ne se fréquentent pas. Le déclin de leur lignée est donc inéluctable.

14

Une faction du clan Fuma protège et cache un artefact portant le nom de Saint-Graal. Les anciens disent que cet objet possède une puissance capable de détruire le monde. Le clan Koma, qui avait toujours rêvé de mettre la main sur cet objet, finit par trouver quelle faction l’avait en sa possession. Ils la massacrèrent et le volèrent. Un jeune shinobi, âgé de 20 ans, survécu à cette tuerie. Ce ninja, connu sous le nom d’Hagane, fût ramené à la vie par l’Advanced Cyber-Technologie du vieux maître Momochi. Après l’opération, il ne restait plus rien de son corps meurtri, excepté son cerveau. Hagane était déjà un guerrier craint de ses ennemis, mais avec ces modifications il était devenu le Human-Cyborg, le sauveur du clan Fuma. Il jura de se venger du clan Koma et plus particulièrement de  la faction Kokuro.

1

Même les pistons du moteur de son armure font peur.

Le jeu se divise en cinq stages, séparés en plusieurs niveaux. Vous devrez aussi combattre des « Demi Boss » et des boss.

Voulez vous en savoir plus ? Voir
Hagane a tous les mouvements et toute la panoplie du parfait Ninja ! Il peut effectuer des flips avant et des flips arrière en pressant L où R. Vous pouvez finir les flips avant avec un coup spécial en pressant le bouton Y ou le bouton B.

12

Les combats sont dynamiques !

Voulez vous en savoir plus ? Voir

Il peut aussi : -Glisser au ras du sol pour s’approcher de ses ennemis en appuyant sur bas et B. -Frapper ses ennemis en l’air, en pressant bas et B (ou Y), après un saut. -Rebondir contre les murs en pressant B, après un saut. (vous pouvez rester appuyer sur le bouton) -Effectuer un salto avant en l’air en pressant une direction et le bouton B, après un saut.

Les sauts sont difficiles à maîtriser.

17

Il a de la gueule ce ninja du clan Fuma.

Hagane part au combat avec tout son attirail ninja. Notre héros utilise comme arme de base son Ninjatõ (un sabre court, dans la notice ils appellent ça un Katana WTF?). Il possède aussi un Kaginawa qui lui permet d’augmenter son allonge de frappe et de s’accrocher à certaines parois (un grappin, dans la notice ils appellent ça un Genbu). Il lance des kunaïs (des petits couteaux, les mêmes que ceux du petit ninja blond en sandales qui fait pitié, pourtant dans la notice ils appellent ça un shuriken) et des Metsubushis explosives (des grenades, dans la notice ils appellent ça un Byakko). pour changer d’arme il suffit de presser le bouton X.  En pressant le bouton A, Hagane peut déclencher une magie qui provoque une onde de choc. Elle détruit pratiquement tous les ennemis à l’écran. Cette magie est à utiliser avec parcimonie, car vous n’en récupérez pas souvent.

Pendant le jeu il n’y a pas de upgrade. Vous ramasserez uniquement des bonus d’énergie (représentés par des gemmes de feu), des points d’énergie supplémentaires (représentées par des gemmes bleues), des magies, des vies supplémentaires et des munitions. Hagane démarre avec 3 points de vie. En récupérant des gemmes bleus, vous pourrez arriver au nombre maximum de 5 points de vie. Dans la version japonaise vous n’avez que sept continus pour finir le jeu. Dans la version Pal et la version US vous avez les continus infinis.

15

Je me répète, mais il a vraiment la classe.

Réalisation

Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Techniquement parlant, Hagane est une pure merveille. Les graphismes sont sublimes. Le design japonisant fusionne avec intelligence plusieurs styles qui sont chers aux fans des jeux des années 90.  C’est un patchwork de mysticisme, de tradition japonaise, de jeux de bourrin des années 80 90, mixés avec du Ninja Game. Les décors sont variés et très réussis. L’animation du personnage est correcte. Il y a une bonne variété d’ennemis, et le gameplay permet d’appréhender de différentes façons les niveaux.

Les musiques collent parfaitement à l’action. Suivant l’ambiance du stage, elles ont parfois des sonorités de Shakuhachi ou de Shamisen qui renforcent cette ambiance orientale. De plus certaines musiques vont vous rester gravées dans la tête à force de recommencer les niveaux. Vous allez apprendre à les aimer! Je pense notamment à la musique du niveau 1-4 ( ce niveau va vous donner du fil à retordre).

Le level design est très bon. Parfois labyrinthique, parfois très simple pour privilégier l’action, le jeu propose des situations diverses et variées.

On aborde le point noir du jeu. Sa difficulté affolante. Si vous pouvez passer les 2 premiers niveaux les doigts dans le nez, en effectuant des flips arrières, vous allez vite vous rendre compte, au niveau 1-4, que le jeu n’est pas pour les novices. Il propose un challenge de taille, et très peu d’entre vous arriveront à en voir le bout. Si vous mourrez, vous reprenez au début du niveau. Si vous utilisez un continu, vous repartez au début du stage. C’est très frustrant. Le jeu est assez déroutant, si vous touchez un ennemi, il ne vous enlèvera forcément pas de vie. Par contre ses attaques et ses projectiles vous toucheront. Pour compliquer le gameplay, un timer vous empêche de camper. Si le temps arrive à zéro, Hagane s’auto-détruit.

La maniabilité du jeu est bonne, mais il faut apprendre à maîtriser toutes les techniques d’Hagane à la perfection pour essayer de venir à bout du clan Koma. Dans vos premières parties soyez simple et efficace. Une fois que vous connaîtrez le jeu par cœur vous pourrez tenter de faire le fou.   

7

Voici l’un des passages stressants du jeu.

Conclusion

Je vous conseille vivement d’essayer ce jeu si vous êtes des fans des ninjas et des samouraïs. Il est sorti en fin de vie de la console. Il est trouvable en version PAL et en version japonaise. Par contre, la version US est vraiment rare. Si vous ne voulez pas le faire en émulation, la version japonaise est vendue à un prix qui reste décent. Grâce à nos amis les speculmen, le jeu coûte une somme astronomique en version Pal. Oubliez la version US, son prix est indécent.

Vu la période à laquelle est sorti Hagane, il ne pouvait marcher qu’avec l’aide des critiques.

Voulez vous en savoir plus ? Voir

Enfin le passé est le passé, et c’est avec le temps que les vrais Hits ont su s’imposer aux vrais fans, gardant précieusement leurs trésors, et aux profanes, voulant se constituer une ludothèque digne de ce nom. Hudson Soft, Red et CaProduction nous prouvent que Irem, Techmo,Capcom et Sega ne sont pas les seules sociétés capables de produire des Ninja Games de haute volée !

Ils nous ont offert un extraordinaire jeu d’action, capable de se mesurer aux meilleurs. Rest in peace Hagane !

16

Hagane The Final Conflict - Super Nintendo

90%
90%
 

Hagane n'a pas de frère jumeau pour jouer à deux.
La difficulté est vraiment le point noir du jeu.
Ces enfoirés de Speculmen ont fait grimper le prix du jeu.

Mis à part ces défauts, Hagane représente toute la magnificence des jeux des années 90.

  • Gameplay
    8
  • Graphismes
    10
  • Sound Design
    10
  • Intérêt général
    8
  • Notes des internautes (0 Votes)
    0
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Collectionneur matérialiste, petit joueur, rageman ascendant crevardman, Lutador. Un pigeon parmi les vautours.

15 commentaires

  1. Pingback: Gangeek Style » [TEST] ALIEN SOLDIER-Megadrive

  2. Très bon test, bien complet ! dire que je savais finir ce jeu à une époque, maintenant c’est même plus la peine, le système de repop après la mort / perte de continue est impitoyable.
    L’univers / la difficulté / l’ambiance / le nom du jeu : rien ne prédisposait ce titre à être distribué en occident et pourtant ils ont pris le risque, je doute que les ventes aient suivi mais chapeau !

  3. Excellent test, plein d’infos et qui se lit bien.

    Je l’avais testé il y a quelques années mais je ne m’étais pas attardé plus que ça dessus.
    Là, tu m’as clairement donné envie de relever le défi 🙂

    J’adore quand les jeux sont tordus de difficulté si (je dis bien si) le gameplay suit (je veux dire si la difficulté n’est pas dûe à un développement stupide).

    Là ça n’a clairement pas l’air d’être le cas !

  4. Pingback: Gangeek Style » [DOSSIER] Western artist, les jaquettes de merde dans les jeux vidéo.

  5. A Player One, ils sont passés à côté de plein de bons jeux.

    Sur l’année 93, tous les jeux de baston et les jeux Capcom sont sous-notés car systématiquement comparés à SF 2 qui les a traumatisé.

    C’est clair que le Bubu il a été rebuté par la difficulté du titre (seul un ninja peut détruire un ninja)., d’où la note. Les testeurs accordaient trop d’importance à la facilité de la prise en main d’un jeu (syndrome Miyamoto). Le seul hardcore gamer de la bande était Iggy, peut être Chris aussi.

  6. crevette était chez player one aussi ? C’est un hardcore gamer quand tu le vois dans les vidéos de wahwah.

    Sinon là le problème que j’ai c’est le prix que les gens le vendent en jap. Pour moi ce jeu vaut 50 euros max en jap. Rien que sur le forum y a une tentative de vente à 70 euros WTF.

    Je suis à l’ouest sur les prix où y a vraiment un problème !

  7. Crevette était chez Player ouais.

    Je sais que l’animal est très bon sur les simulations sportives (et je ne parle pas des raclées qu’il collait aux gamins à Virtua Racing dans T2, c’te honte !).

  8. Le fameux Hagane ! Tu m’en as parlé plusieurs fois, et j’en ai déjà entendu parler un peu partout… Mais je n’y ai jamais touché !

    Ton test m’a donné envie. Il fera partie de ma prochaine commande JAP, et je tenterai le défi Ninja !

    Merci pour l’article. Plaisant à lire.

  9. Pingback: Gangeek Style » [TEST] Crisis Force-Famicom

  10. Pingback: Gangeek Style » [TEST] Wild Guns – Super Nintendo

  11. Pingback: [TEST] Iron Commando : Koutetsu no Senshi - Super Famicom » Gangeek Style

  12. Pingback: Top Super Nintendo GGS. - Gangeek Style

  13. Pingback: Fiction: la Super Nintendo est toujours là! - Gangeek Style

  14. Merci pour le complément d’infos, super intéressant.
    Une tuerie de jeu (je l’avais acheté uniquement parce que la jaquette m’avait tapé dans l’oeil…coup de bol!) une super panoplie d’armes et de mouvements dont on a bien besoin parce que le jeu est chaud.
    Difficile tout de même de le recommander aujourd’hui quand on regarde sa cote ( la aussi c’est chaud).

Lâche un com' ou une insulte