Mario Tennis Aces – Switch

0

Enfilez vos baskets, nouez bien vos lacets car aujourd’hui, c’est de Mario Tennis Aces dont nous allons parler. Mais auparavant, faisons un tour rapide des précédents opus sortis.

Les précédents épisodes

On aurait tendance à l’oublier, mais le premier épisode n’est autre que le Mario Tennis sorti en 1995 sur Virtual Boy proposant 7 personnages jouables sur un unique terrain.

Tous les épisodes suivants seront développés par Camelot Software, un studio « second party » qui signa un contrat d’exclusivité en 1998 pour développer des jeux sur les consoles de Nintendo. Camelot était auparavant connu pour ses Shining Force sur Megadrive et Saturn notamment. Ce studio est également réputé sur les consoles Nintendo pour ses séries Mario Golf et Golden Sun.

Les Shining développés par Camelot lorsqu’il bossait pour Sega…

Nous avons donc Mario Tennis qui sort sur Nintendo 64 en 2000 puis sur Game Boy color quelques mois plus tard. Un gameplay vraiment fun et très plaisant à jouer, et surtout, une durée de vie conséquente avec des tournois et des minis jeux pour la cartouche 64 et l’ajout d’un mode carrière, le Mario Tour sur game boy color qui permet de faire progresser son joueur arrivant dans une grande école de tennis. Pour l’anecdote, c’est dans ce Mario Tennis qu’on découvre pour la première fois le personnage de Waluigi, le double maléfique de Luigi.

Mario Tennis 64 : la naissance du personnage de Waluigi

Mario Power Tennis débarque en 2004 (2005 chez nous) sur Gamecube. Le gros plus de ce nouvel épisode : les super frappes et un truc qu’on apprécie ou pas, les terrains piégés. A noter que cette version a été rééditée sur Wii en 2009 dans la collection « Nouvelle façon de jouer ». Mario Power Tennis est également sorti sur Game Boy Advance en 2005 et propose, comme sur Game Boy Color un mode histoire permettant de faire évoluer son joueur dans l’academie de tennis.

La bonne époque où l’on pouvait échanger ses points VIP au club Nintendo pour obtenir un Mario Power Tennis GBA…

En 2012 sort l’opus Mario Tennis Open sur la 3DS. Exit le mode histoire, retour aux tournois et mini-jeux comme sur les versions consoles de salon, en laissant le choix entre un gameplay classique, tactile ou gyroscopique. En 2015 sort Mario Tennis Ultra Smash sur Wii U. C’est un épisode qui est loin de faire l’unanimité, en effet, on note l’absence de tournoi, de mini-jeux, de coups spéciaux dantesques propre à chaque joueur, remplacés par un mode avec le pop aléatoire d’un mega champignon permettant au joueur de décupler ses capacités.

2 opus qui ne resteront pas dans les mémoires…

Mario Tennis Aces sur Switch

Nous voilà fin juin 2018 avec la sortie de Mario Tennis Aces sur Switch. On retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de cette licence : un mode aventure, des tournois en ligne ou contre l’IA, du jeu libre jusqu’à 4 joueurs en local avec une seule console et un mode dynamique en utilisant les joy-con à la verticale en frappant la balle comme si vous étiez sur le court. Sur le papier, ce Mario Tennis Aces a tout pour plaire, mais qu’en est-il une fois la cartouche insérée dans sa Switch ?

Commençons par détailler le mode aventure, on est sur un registre bien différent des modes histoire de la Game Boy Color et de la Game Boy Advance qui proposaient de faire progresser son joueur au sein d’une académie de tennis, un peu façon RPG. Ici, on a une raquette antique qui vient s’emparer des esprits de Luigi, Wario et Waluigi afin que ces derniers l’aident à retrouver les 5 gemmes qui lui permettront à nouveau de régner sur le monde du Tennis. Whaou ! Bon, faut dire qu’un jeu de Tennis, tu t’attends à disputer match après match, là où dans un jeu de rythme tu t’attends à incarner un musicien ou un chanteur lors d’un concert, mais c’est finalement peu souvent le cas, n’est-ce pas ?

Même pas peur !

Ce mode aventure alterne :

      • matchs sur des terrains piégés, genre tu as des mechakoopas qui te suivent pour exploser à la tête ou alors y’a des plantes carnivores en plein milieu du court qui gobent les balles et te les recrachent à la figure)

    • des mini-jeux (genre réaliser 30 retour gagnants en commettant moins de trois fautes, Marquez 1000 points dans le temps imparti en visant des cibles),
    • et des combats contre des boss hors terrain de tennis (toujours sur le même principe, tu descend sa barre d’énergie en renvoyant la balle puis une étoile apparait et tu vises le boss, tout ça 3 x de suite et en temps limité) tout cela en progressant de point en point sur une map.

La réalisation de ces objectifs vous permettra d’augmenter votre niveau ainsi que quelques statistiques, mais on est très loin d’un rpg. Il faut voir ce mode aventure comme un tutoriel géant car il ne propose pas forcément beaucoup de contenu, par contre, le niveau de difficulté est quand même élevé. Par exemple , il y a un terrain qui m’a posé bien des problèmes c’est celui sur le pont du bateau, avec le mat planté en plein milieu. Mes pouces s’en souviennent encore !

On est bien loin des Mario Tennis de la Game Boy Color et de la Game Boy Advance…

Ce qu’on pourrait reprocher à ce mode, c’est l’absence de bouton retry au menu quand tu as échoué à un défi. Tu es obligé de te taper un texte de défaite, que tu peux certes passer, mais il faut ensuite relancer le défi sur la map, la encore sauter le texte de départ et enfin lancer réellement le défi. Bref, du temps de perdu inutilement. Nintendo, si tu m’entends, un bouton retry, ça serait le top !

Gameplay

Le Gameplay proposé est riche en coups spéciaux et pour parvenir au bout de l’aventure, il faudra maitriser différents éléments :

  •  le remplissage de sa barre d’énergie en chargeant ses frappes,
  •  la parfaite maitrise du timing lors des coups spéciaux ou frappes adverses pour effectuer des interceptions avec utilisation ou non de la course instinct, consommant la barre d’énergie et permettant de ralentir le temps à la matrix. Réussir les interceptions est certainement l’action défensive la plus compliquée à maitriser car si tu appuies trop tôt sur le bouton, tu peux casser ta raquette et si tu n’en as plus, tu peux perdre par forfait alors que tu menais la partie.
  •  les frappes instincts, coûts puissants qu’on peut utiliser dès que la barre d’énergie est chargée au moins au tiers et la super frappe, quand la barre est complètement chargée,
  •  et enfin les frappes techniques, sorte de bond sur le côté pour tenter l’improbable récupération de balle inatteignable en condition réelle.

A cela, on peut ajouter un panel de coups techniques plus traditionnels comme les frappes, les coupés, les lifts, les lobs, ou encore les amortis, à ne pas négliger car il faut adapter son jeu à l’adversaire auquel on est confronté.


Bref, il faudra vous entrainer plusieurs heures pour maitriser parfaitement tous les aspects techniques du jeu, parce que la finalité, c’est le jeu multi en local ainsi que le tournoi en ligne, et je peux vous le dire, c’est très frustrant de se prendre des taules à la pelle !

Nintendo mettra à disposition gratuitement de nouveaux personnages régulièrement !

Pour le moment en mode match, vous avez le choix entre 17 personnages, avec chacun ses caractéristiques propres et surtout son coup spécial. De nouveaux personnages (comme Koopa qui est disponible depuis début juillet en participant au tournoi en ligne), viendront augmenter le roster régulièrement. Mario, Luigi, et Daisy sont polyvalents, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de spécialité qui se démarque, Wario, Bowser, Spike, Donkey Kong et Chomp sont puissants, souvent leurs coups vous feront valser, mais en contrepartie ils se déplacent lentement, Yoshi et Toad sont rapides dans leurs déplacements mais sont moins bons en défense par exemple, Boo et Harmony sont rusés, leurs frappes présentent des trajectoires plus incurvées que celles des autres personnages, pas forcément faciles à anticiper donc, Bowser Jr et Waluigi sont défensifs et Peach et Toadette sont techniques, c’est-à-dire qu’elles maitrisent parfaitement les coups avancés comme le coupé ou le lob placés dans les coins du terrain adverse. Il y en a pour tous les goûts, mais afin de progresser, je vous invite à choisir un personnage et à vous y tenir.

Personnellement, j’ai pris Boo, parce qu’il fait rager nombre de mes adversaires débutants avec ses trajectoires abusées, par contre, dès que tu tombes sur un joueur avec un niveau de maitrise supérieur, tu n’as plus autant l’ascendant sur lui car il saura anticiper et contrer tes coups. Ma bête noire est Bowser Jr, avec ses bras mécaniques, il rattrape quasiment toutes les balles et donc mes trajectoires incurvées ne suffisent pas du tout à me jouer de lui.

Nintendo va peut être devoir rééquilibrer quelque peu le remplissage de la jauge d’énergie car l’utilisation de frappes techniques fait grimper très vite la jauge, ce qui me parait un peu disproportionné par rapport à l’anticipation que demande la charge de frappe.

Un petit truc que je trouve dommage, c’est qu’en cas de défaite, tu ne peux pas avoir accès aux résultats du tournoi.

Dans le tournoi en ligne, il y a un système de rang qui a été instauré, tu démarres avec 2000 points et cette cote évolue selon tes performances, permettant ainsi de te faire rencontrer normalement des joueurs de même niveau pour éviter des matchs trop déséquilibrés. Côté serveur Nintendo, je pense qu’ils ont encore du boulot pour avoir quelque-chose de stable car j’ai eu plusieurs déconnexions en plein match et parfois tu attends des plombes un adversaire car ça coupe avant la fin du timer d’attente.

Pour ceux qui se sentent blasé d’un tel gameplay et qui trouvent les coups spéciaux complètement cheatés, il est toujours possible de se rapatrier en mode classique, afin de se frotter à des adversaires ne disposant plus de tous ces coups semblant disproportionnés, mais je trouve que ça perd le charme du jeu.

Il est également possible de jouer à 2 en double, mais à vrai dire, nous n’avons pu tester qu’en tournoi contre l’IA, impossible de trouver des adversaires en ligne lors de nos tentatives de jeu.


J’ai testé vite fait le jeu dynamique, j’ai trouvé très sympathique l’idée de pouvoir contester les décisions de l’arbitre, dommage que cette idée ne soit disponible que dans ce mode de jeu. Ce jeu dynamique se joue en faisant les gestes avec un joy-con en main, ce qui permettra aux plus jeunes de se mesurer entre eux sans avoir à maitriser toutes les coups du mode normal.

Côté technique, on notera des sons plutôt bien reproduits pour les impacts et les rebonds, ainsi que pour les explosions de raquettes. Quant aux musiques, elles sont signées Motoi Sakuraba, qui a également à son actif tous les jeux Mario Tennis, Mario Golf et Golden Sun du studio Camelot. Mais il a aussi officié sur la série des Tales of, des Baten Kaitos, et des Star Ocean, entre autres.

Conclusion

Pour conclure, je dirais que ce Mario Tennis Aces est une valeur sûre de la Switch ! C’est un jeu arcade qui vous demandera une maitrise parfaite du gameplay pour pouvoir espérer remporter un tournoi en mode en ligne. Son mode aventure façon party-game vous permettra d’augmenter votre niveau de jeu car chaque mini-jeu vous demandera de maitriser une des nombreuses techniques du jeu, mais ce mode ne vous occupera que quelques heures car il n’est pas très long. C’est ensuite le multi local ou en ligne qui prendra la relève, du moment que vous maitrisez les bases.

Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 32 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythme

Lâche un com' ou une insulte