Goblin Commander – Unleash the Horde – Gamecube

0

Aujourd’hui, je vais vous présenter Goblin Commander – Unleash the Horde. C’est un jeu de stratégie en temps réel développé par Jaleco qui est sorti sur différents supports (Gamecube, PS2, Xbox et GBA) entre 2003 et 2005 selon les régions et la console.

Deux anciens membres de Blizzard, les frères Millar, Ron et Chris, qui ont l’habitude de bosser sur des jeux de stratégie sur PC (ils ont participé au développement des deux épisodes de Warcraft et à celui de Starcraft) rejoingnent Jaleco pour le développement de Goblin Commander pour mettre à profit leur expérience en la matière. Pour autant, on peut se demander si le développement d’un jeu de stratégie sur console est réalisable dans de bonnes conditions, une manette ne pouvant remplacer un clavier.

gobcgc0f

Chronique de l’existence

Notre origine n’est pas liée à la Providence. Nous laissons ces histoires aux humains… et à leur éternelle arrogance. Notre race fut créée et modelée par le sorcier humain Fraziel, grâce à la puissance de la pierre de lune ; il nous donna la vie, la connaissance et un objectif. Il nous créa pour être ses ouvriers dans ce qui serait son projet le plus ambitieux : une “Grande Machine” qui nous donnerait une puissance au-delà de nos rêves les plus fous.

Notre race commença avec cinq d’entre nous, nés du pouvoir de la création; cinq enfants des lunes qui nous donnèrent forme; cinq guides pour nous montrer la voie. Nés avec la capacité de ne faire qu’un avec la lumière lunaire, où qu’ils aillent… nous savions que nous les suivrions… que ce qu’ils nous ordonneraient… nous le ferions au péril de nos vies.

Grommel fut l’aîné, créé pour travailler dans les mines caverneuses. Mis au monde sous la puissance de Froxx, la lune blanche, lui et les siens, le clan StoneKrusher, creusèrent la terre à la recherche de pierres et de métaux précieux.

Grax le fervent fut le deuxième, né sous l’oeil toujours bienveillant de Heelinx, la lune rouge. Attentifs et travailleurs, lui et les siens, le clan Hellfire, cultivèrent les forêts sombres d’Ogriss, dans les territoires boisés de l’est, où ils établirent leur fief.

Faine l’érudit arriva peu après. Sous la protection de Trist, la lune bleue, lui et les siens, le clan Stormbringer, conduisirent de mystérieuses expériences sur les pentes des montagnes septentrionales : ils découvrirent les vastes possibilités de l’étrange force appelée « électricité ».

Phoust, la lune verte, donna naissance à Syst le faucheur. Attirés par la terre, lui et les siens, le clan Plaguespitter, récoltèrent des plantes et herbes rares dans le limon du marais de l’ouest. Faisant corps avec la nature, ils passèrent maîtres dans l’art de la toxicologie et utilisèrent leur connaissance des essences végétales pour alimenter la Grande machine.

Naxus le sombre fut le dernier, le plus sinistre des cinq. Nés dans l’ombre de Farthis, la lune violette, lui et les siens, le clan Nighthorde, sont les charognards de notre race et ils pillent le sol maudit des anciens champs de bataille à la recherche d’ossements et de sagesses oubliées.

Les temps étaient cléments pour notre race… C’était une époque de besoins simples et d’objectifs clairs. Mais comme le disait notre Maître, rien n’est jamais éternel…

(extraits de la notice)

Goblin Commander, le jeu

Tout commence avec la disparition de Fraziel dans l’éboulement d’une mine suite à une secousse d’origine inconnue. Grommel, chef des gobelins du clan Stonekrusher emmène les siens se réfugier sur les terres du clan Hellfire dirigé par son frère Graxx. Ce dernier croit que c’est Grommel qui a tué leur père et une guerre de clans s’engage. Une fois Graxx mort, les Hellfire se rallient à Grommel afin de découvrir la vérité. Les gobelins vont parcourir tout Ogriss à la recherche d’indices et auront à faire aux autres clans pour progresser dans leur enquête sur l’utilisation de la “Grande Machine”…

IMG_0196

Goblin Commander est un jeu de stratégie en temps réel dans lequel on peut contrôler jusqu’à 3 clans à la fois. L’interface est assez simplifiée pour être jouable sur console. Ainsi, chaque clan a ses spécificités et ne peut comporter au maximum que 10 unités choisies parmi 5 catégories (corps à corps ou distance, ratio attaque/défense plus ou moins élevé, gourou). Certaines caractéristiques peuvent être améliorées en dépensant des ressources. Vous pouvez aussi acheter des gobelins supplémentaires pour pallier à la mort de vos troupes. Pour augmenter vos ressources, vous devez conquérir des fontaines d’âmes et récolter de l’or en détruisant des bâtiments ennemis ou d’autres éléments du paysage. Gestion à la manette oblige, vous devez gérer chaque clan dans son intégralité. Il n’est pas possible de les fractionner en petits groupes. C’est un peu pénible au début quand on ne dirige qu’un ou deux clans, ça l’est un peu moins quand on en gère trois.

28810-ingame-Goblin-Commander-Unleash-the-Horde

Le jeu comprend 5 actes (un par clan!). Le premier sert surtout de tutoriel pour apprendre les commandes et est assez rébarbatif à vrai dire. Les deux suivants se parcourront sans aucun problème et vous permettront de gérer 2 puis 3 clans. Les choses deviennent vraiment intéressantes à partir du 4ème acte où on n’avancera plus aussi facilement avec des mécanismes de jeu perturbés comme par exemple des fontaines aux âmes ne fonctionnant plus (et donc des ressources limitées) ou encore l’impossibilité de construire des sanctuaires de clan et donc de choisir vos unités (vous avez intérêt de bien gérer celles qui vous sont alors attribuées automatiquement). Dans le dernier niveau du dernier acte, vous avez même un compte à rebours pour réussir votre mission.

Pour défendre votre camp de base, vous pouvez installer jusqu’à 3 tourelles qui vous aideront à freiner les attaques ennemies. Mais elles ne feront pas tout. Vous avez intérêt à jeter un œil à la carte et à venir en renfort avec vos troupes sous peine de voir votre camp et vos sanctuaires dévastés (et donc être en incapacité de produire des unités!). Vous pouvez aussi vous payer les services d’un titan que vous contrôlerez vous-même. Il en existe un par clan : l’ogre de pierre, le porc harnaché d’une catapulte, l’élémentaire d’éclair (le moins fun à jouer je trouve), le limon (pas super non plus) et enfin mon préféré : la boule de combat, détruisant tout sur son passage.

goblon-commander-002

Des éléments peuvent vous faciliter la réussite des objectifs comme l’observatoire où l’on peut acheter des pierres de lune (permettant d’accroître les dégâts du clan concerné) ou l’échoppe d’alchimiste pour les runes magiques (différents effets magiques : soin, ralentissement des ennemis, nuage acide, orage de feu, éclair…). Il arrive même d’en trouver en chemin, c’est toujours bon à prendre. Quoi qu’il en soit, on peut considérer tout cela comme de simples gadgets vu qu’on peut terminer le jeu facilement sans y avoir recours. C’est un peu dommage, si le jeu avait été un peu plus difficile, ça aurait permis plus de challenge tactique à choisir les bons composants. Il existe aussi un équilibre des forces qui est sensé être maintenu entre les clans. C’est bien pensé sauf que tout est réalisable en mode bourrin sans prendre la peine de débloquer les unités fortes. (Rush de destruction massive pour amasser des pépettes pour acheter au plus vite les améliorations de dégâts et de boucliers par exemple). Y’a pas à dire, c‘sont vraiment des bœufs ces gobelins !

Côté graphismes, c’est un peu moche pour un jeu Gamecube ! On a du mal à distinguer les différentes troupes, lors des combats, on ne sait pas trop où on en est. Il faut surveiller le compteur d’unités pour voir si on prend l’avantage ou non. Quant aux paysages, ça manque de détails mais ça passe. Le troisième acte est le plus réussi au niveau graphique.

66767-Goblin_Commander_-_Unleash_the_Horde_(Europe)_(En,Fr,De,Es,It)-2

Il existe un mode 2 joueurs où l’on s’affronte clan contre clan, mais où l’écran splitté ne permet aucune surprise à l’adversaire.

Conclusion : Goblin Commander est un petit jeu sympathique qui vous permettra de vous amuser quelques heures (une petite dizaine d’heures pour le terminer). Il est à conseiller aux joueurs débutants en jeu de stratégie. Les joueurs un peu plus expérimentés n’y trouveront sans doute pas leur compte, le jeu étant assez facile et n’exploitant pas du tout les mécanismes tactiques qu’il prévoit, le jeu est plutôt orienté action. Le gameplay est adapté à la manette, ne vous attendez donc pas à un warcraft de pc, mais il reste toutefois agréable à jouer.

Enregistrer

70%
70%
 Ni excellent ni mauvais

Il y a relativement peu de jeux de stratégie sur console. Goblin Commander n'est pas un mauvais jeu, la prise en main à la manette se fait plutôt bien.

  • Scénario/Ambiance
    7
  • Gameplay
    7
  • Graphismes
    6
  • Musiques / Sons
    7
  • Intérêt général
    8
  • Notes des internautes (0 Votes)
    0
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

Lâche un com' ou une insulte