Basse Def, la BD 8-bit de Jibé

2

Aujourd’hui, je vais vous présenter une bande dessinée originale que j’ai découverte il y a quelques mois complètement par hasard en commandant sur Pix pour compléter un achat et bénéficier des frais de port gratos. Cette BD, c’est Basse Def, et son originalité tient du fait qu’elle raconte les tribulations de 2 geeks aspirés dans une console Nintendo Nes suite à l’insertion d’un nouveau jeu… Un bon bouquin à emmener à la plage ou à lire sur le trône de céramique.

L’auteur

Jean-Baptiste Pollien, alias Jibé, est un graphiste et illustrateur freelance lyonnais né en 1981. Pendant ses années lycée, il crée des fanzines puis par la suite se met à la publication de BD en ligne sur son blog www.chezjibe.com. Une maison d’édition (Marabout) remarque son travail en ligne et lui propose de sortir sa première BD intitulée « Sans Emploi » (éditée en 2010) où l’on suit les aventures de Constantin, jeune rouquin un peu feignasse à la recherche d’un job. Il y aura ainsi un second tome paru en 2012. Entre temps, Jibé choisit de développer d’autres idées dont celle de Basse Def, une histoire dans laquelle deux geeks en puissance se retrouvent coincés dans un jeu Nes.

jibe

Jibé a pensé Basse Def comme une bande dessinée animée, c’est à dire que certaines cases étaient animées en gif. Les dessins sont en pixel-art pour reproduire la définition graphique de la nes. Jibé ne pensait pas qu’un jour ses planches sortiraient en version papier. Mais quand Florent Gorges lui proposa d’éditer Basse Def en livre avec sa maison d’édition Omaké Books, il accepta de bonne grâce, bien que quelques adaptations devaient être faites pour compenser la fixité d’un bouquin.

La première édition

Basse Def sort donc en version papier fin juin 2013 chez les éditions Omaké Books en petit format (A5) avec 64 pages en couleurs au prix de 15€ (en ce moment, cette version est en promo à 12€ ici).

2014-08-09 10.07.37

Une très belle couverture stylée « Black Box » Nes !

 

Le scénario :
Simon et Ludo, deux nerds amis de longue date, se trouvent un jour aspirés dans « Basse Def », un mystérieux jeu vidéo qui semble issu de la scène homebrew, sorti en très peu d’exemplaires et qui se veut totalement immersif (c’est le cas de le dire !). Coincés dans la console 8 bit de Nintendo, les deux amis devront chacun accomplir une quête pour pouvoir retrouver la réalité. En route pour sauver le monde !

bd1

Le gag du poing de Mario… J’adore !

 

On retrouve un tas de références à la nes et à ses jeux : Super Mario Bros, Double Dragon, Tetris, Zelda, Castlevania (…) mais aussi de nombreux autres clins d’œil vidéoludiques : Call of Duty, Outrun, Pong (…) ou cinématographiques : Mars Attack (…). Ça commence dès la couverture du livre qui reprend les codes des fameuses « black box » nes avec le sceau de qualité nintendo remplacé par l’original jokes of quality de Jibé. Un très bon point pour les fans de cette console (dont je fais évidemment partie) qui apprécieront de découvrir tout ça.

145422_med

Excellent clin d’oeil à Tetris !

L’humour et la parodie sont omniprésents dans Basse Def, c’est vraiment bien fait et on se délecte de lire cet ouvrage. Après, comme toujours, ce qui plaît à certains n’est pas apprécié par d’autres. Mon mari, lui, n’a pas du tout accroché au style graphique et aux blagues 8 bit…

La version deluxe

La version deluxe de Basse Def est sortie en juillet 2014, toujours chez les éditions Omaké Books de Florent Gorges au prix de 15€ (pour commander, c’est ici). Cette version propose le contenu de la première édition dans un format A4 ce qui permet d’aérer un peu plus les cases et d’avoir une taille plus agréable pour la lecture.

Il y a une trentaine de pages supplémentaires proposant une parodie d’un magazine de jeux vidéo de l’époque (pour ne pas le citer, on pense de suite à Consoles +) et surtout une nouvelle aventure de Simon et Ludo, aspirés cette fois dans les entrailles d’un gameboy. Un DVD est aussi inclus présentant 15 épisodes de Basse Def en version animée (ce qui correspond à environ la moitié de la BD). Il y a également un set de 6 cartes postales et une petite trading card aux couleurs de la BD, c’est la mode en ce moment ou quoi ? (ça pourra toujours servir de marque page vu que la numérotation est absente des parties BD, et c’est quand même bien plus classe que le torche-cul Tanuki du livre Mario Goodies Collection).

2014-08-09 11.34.25

La parodie de magazine :
Clairement, cette partie ne m’a pas enthousiasmée plus que ça. Seule l’interview de Jibé nous apprend quelques petits trucs sympa, comme le futur support pour un éventuel tome 2 (je vous laisse le soin de lire l’ouvrage pour trouver cette information héhé !) et un petit croquis du vaisseau extraterrestre expliquant bien des choses, mais vu que le magazine fictif se base sur la présentation d’un jeu nes, comme si Basse Def était réellement sorti, c’est un concentré d’auto-congratulation. Bon, il faut vraiment voir ça comme une parodie mais j’ai eu du mal à me prêter à ce petit jeu.

2014-08-09 12.24

Oui, vous avez bien vu… il s’agit d’une parodie du magazine Consoles +

Basse Def Pocket Adventures :
A la fin du bouquin, nous avons le droit à une nouvelle aventure de 24 pages de Simon et Ludo, cette fois en version monochrome car ça se passe dans un jeu gameboy. C’est assez court, mais comme dit dans la BD, un jeu gameboy, c’est court aussi ! Et puis, c’est que du bonus donc on ne va pas se plaindre. Là encore, de multiples références à retrouver pour le plus grand plaisir des fans…

Sans titre

Le DVD bonus :
Celui-ci contient environ la moitié de Basse Def en version animée (15 épisodes, durée totale d’environ 25 minutes). Ça fait sans doute redondant avec la version papier mais on peut qualifier cette version comme la plus aboutie dans la tête de Jibé car elle permet les animations si chères à lui dans ses esquisses sur son blog. On revient vraiment à la source ! Du coup, on a même le droit à quelques petites améliorations par rapport à la BD papier avec des dialogues plus aboutis par exemple.

Au niveau des voix, Jibé a fait appel à des potes non-professionnels pour le doublage afin de limiter les frais et a monté tout ça tout seul afin d’assurer un suivi du début à la fin de son œuvre et vraiment produire SON bébé comme il le souhaitait. C’est vraiment un travail très artisanal. Même pour les musiques, ayant pourtant peu de connaissances dans ce domaine, il a tout fait tout seul, avouant toutefois s’être inspiré de musiques d’un groupe de potes de lycée.

En plus de la version animée de Basse Def, on retrouve plein de bonus comme un making of de 18 minutes où, Jibé explique comment il a produit cet anime ou encore les fausses pub « d’époque » bien fendardes avec Rémi Moutet et Clément Carron dans les rôles de Ludo et Simon (c’est aussi eux qui doublent les voix de ces personnages dans l’anime).

Y-a t-il un intérêt d’acheter la version deluxe si l’on possède déjà la première édition ?

Si vous avez aimé Basse Def en première édition, je ne peux que vous conseiller d’investir dans cette nouvelle édition car le nouveau format permet un meilleur confort de lecture, que ça encourage Jibé à continuer la série et même si l’aventure animée présente sur le DVD fait un peu doublon avec la BD vu que c’est l’adaptation de la première partie de Basse Def, il y a des bonus intéressants (surtout le making of !) ainsi que la nouvelle aventure prenant part dans un jeu gameboy. Pour 15€, il n’y a vraiment rien à dire.

2014-08-09 11.37.36

Conclusion

Basse Def - Jybé

92%
92%
Bon poulet

Basse Def Deluxe est une bande dessinée en pixel-art très divertissante et amusante.
Les fans de la Nes pourront y découvrir une tonne de clins d’œil rendant hommage à leur console favorite !

  • Packaging
    10
  • Contenu
    9
  • Illustrations
    9
  • Intérêt général
    8
  • Prix
    10
  • Notes des internautes (0 Votes)
    0
Partage moi ça ma gueule !

A propos du gangeekeur

Nana de 31 ans n'ayant plus quitté l'univers des jeux vidéo depuis son 7ème anniversaire, avec la réception d'un pack gameboy avec Tetris et Kirby ! Plutôt attirée par l'univers Nintendo au départ, par la suite a succombé aux charmes de la PS1 avec son lot de RPG. Genres de prédilection : la plateforme et les jeux de rythmes

2 commentaires

  1. Je l’avais vu chez Cultura mais célophané donc je n’avais pas pu le feuilleter pour voir ce qu’il en était et je n’imaginais pas que c’était une BD ! Et en voyant la version Deluxe, je pourrait me laisser tenter car le prix est très avantageux !

Lâche un com' ou une insulte